•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg : Le Manitoba devrait décider d'où sera vendu le cannabis, selon un rapport

Une main tient une feuille de marijuana dans une serre où poussent des plants de cannabis.

Mathieu Allard affirme que Winnipeg sera prêt si le cannabis est légalisé cet été.

Photo : iStock / OpenRangeStock

Radio-Canada

La province devrait décider des emplacements des magasins de cannabis à Winnipeg, selon le planificateur urbain de la Ville, Braden Smith. Son rapport au comité sur la propriété et le développement de la Ville qui a été publié le 4 mai recommande aussi d'interdire les fenêtres transparentes aux points de vente du cannabis.

Un texte de Gavin Boutroy

Les magasins de vente de cannabis devraient être traités comme des magasins où l’alcool est vendu, selon M. Smith. Aussi, ce serait à des fonctionnaires de la province d’évaluer l'emplacement des points de vente proposés.

Ce processus permettrait aux fonctionnaires de s’assurer que les emplacements proposés ne se trouvent pas à proximité d’écoles, de centres récréatifs, et de lieux de culte, note M. Smith dans son rapport.

« Il y aura un maximum de 16 sites à Winnipeg qui sont permis présentement d’après les règlements proposés. Donc il y aura 16 sites où la province devrait déterminer où c’est approprié d’avoir ces sites-là », avance le président du comité de cannabis de la Ville et conseiller de Saint-Boniface, Mathieu Allard.

M. Allard appuie le rapport de M. Smith.

Il ne croit pas que la Ville et la province risquent d'avoir un sérieux désaccord quant à l’emplacement d’un point de vente, car un représentant de la Ville participera au processus.

Il n’est pas au courant d’un « vrai désaccord » entre Winnipeg et le gouvernement du Manitoba quant à un emplacement de point de vente d’alcool, et déclare que le « bon travail » de la province devrait continuer.

Pour sa part, M. Smith affirme que les magasins de cannabis devraient être dotés de « fenêtres opaques, de voies d’accès contrôlées, et d'un affichage simple » et « refléter un environnement commercial haut de gamme à concept ouvert et lumineux ».

Il affirme aussi qu’il n’est ni nécessaire de tenir des audiences publiques avant l’ouverture d’un point de vente ni de créer une nouvelle catégorie d’usage des terrains pour les détaillants de cannabis.

M. Allard affirme que Winnipeg sera prêt si le cannabis est légalisé cet été.

Le comité sur la propriété et le développement de la Ville votera sur le rapport le 7 mai.

Avec des informations de Bartley Kives

Manitoba

Drogues et stupéfiants