•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le conseiller de Saint-Boniface accède au comité exécutif de Winnipeg

Mathieu Allard parle au micro, sur une estrade. En arrière-plan, à côté de lui, sont assis le président de l'AMM Chris Goertzen, la ministre Rochelle Squires et le ministre Jeff Wharton.

Le conseiller de Saint-Boniface, Mathieu Allard, déclare qu’il doit trouver un équilibre entre la représentation des électeurs de son quartier et ses nouvelles fonctions pour lesquelles il représente les électeurs de tout Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Bert Savard

Radio-Canada

Mathieu Allard siège désormais au comité exécutif du maire de Winnipeg, un puissant organe décisionnel. Le maire Brian Bowman l'a également nommé président du comité permanent des travaux publics et du renouvellement des infrastructures.

Un texte de Gavin Boutroy

Le conseiller municipal de Saint-Boniface espère travailler sur les questions du transport en commun et du transport actif dans ses nouvelles fonctions.

Il affirme que le maire doit lui remettre une lettre de mandat et il s’attend à se pencher sur la promesse du maire de réaliser six couloirs de transport rapide à Winnipeg d’ici 2030.

Un comité influent

« Le comité exécutif du maire est nommé par le maire de Winnipeg. Winnipeg a le système d’un maire fort, où le maire choisit six représentants pour [présider] les comités permanents », note M. Allard. Ces six personnes siègent alors au comité exécutif.

« Dans tous les cas, si quelque chose devient un arrêté municipal, ça doit passer par le comité exécutif du maire », indique-t-il. Et, ajoute-t-il, le comité exécutif est important parce que c’est là que se décident nombre de questions municipales importantes.

En effet, 7 des 9 voix requises pour un vote majoritaire du conseil municipal de 16 personnes peuvent y être obtenues.

« Généralement, une fois que les questions sont débattues au niveau de l’exécutif du maire, du moment que le comité est d’accord, on commence avec sept voix en accord avec l’arrêté municipal ou le rapport », indique le conseiller de Saint-Boniface.

Le maire Brian Bowman préside le comité exécutif, les autres membres étant :

  • Brian Mayes (Saint-Vital),
  • John Orlikow (River Heights-Fort Garry),
  • Mike Pagtakhan (Point Douglas),
  • Scott Gillingham (Saint-James-Brooklands-Weston),
  • Cindy Gilroy (Daniel McIntyre),
  • et Mathieu Allard (Saint-Boniface).

Les Bonifaciens ne seront pas oubliés

Le conseiller de Saint-Boniface déclare qu’il doit trouver un équilibre entre la représentation des électeurs de son quartier et ses nouvelles fonctions, dans le cadre desquelles il représente les électeurs de tout Winnipeg.

Ce nouveau rôle me donnera une nouvelle voix, une nouvelle influence au niveau de comment les opérations se font au niveau de la ville de Winnipeg. Mon devoir dans ce rôle-là, c’est de desservir tous les Winnipégois de façon égale.

Mathieu Allard, conseiller municipal de Saint-Boniface

« Je compte venir à la table avec les priorités des Bonifaciens et des Bonifaciennes en même temps », ajoute-t-il.

Un conseiller s’essaie au fédéral

Ce remaniement a eu lieu parce que le conseiller Marty Morantz souhaite faire le saut en politique fédérale.

Il a annoncé son intention d'obtenir la nomination du parti conservateur dans la circonscription de Charleswood-St-James-Assiniboia-Headingley en vue des élections fédérales de l'année prochaine.

Il a donc dû démissionner de toutes ses fonctions municipales.

Manitoba

Politique municipale