•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mégahôpital : les élections ontariennes ne devraient rien changer pour Windsor

Croquis du futur hôpital régional de Windsor.
Les coûts de construction du nouvel hôpital régional de Windsor qui sera situé tout près de l'aéroport sont évalués à 2 milliards de dollars. Photo: Hôpital de Windsor

La campagne électorale déjà officieusement commencée en Ontario ne devrait pas avoir d'impact sur les décisions déjà prises, même si celles-ci sont impopulaires. C'est l'assurance donnée jeudi par le PDG de l'Hôpital régional de Windsor, David Musyj.

Le nouvel établissement, dont les coûts de construction sont évalués à 2 milliards de dollars, a l’appui des trois principaux partis politiques, dit M. Musyj.

Selon M. Musyj, les principaux partis politiques provinciaux sont tous favorables à la construction d’un mégahôpital pour Windsor.Selon M. Musyj, les principaux partis politiques provinciaux sont tous favorables à la construction d'un mégahôpital pour Windsor. Photo : CBC/Alex Brockman

« Ce qui nous rend fiers dans ce projet, c’est que toute partisanerie politique a été mise de côté », explique-t-il.

Le mégahôpital aura pignon sur rue à côté de l’aéroport de Windsor et sera en mesure de servir 400 000 personnes.

Les appels d’offres seront bientôt lancés pour la construction qui doit débuter d’ici 2021.

Opposition

Le groupe Citizens for an Accountable Megahospital Planning Process (CAMPP) se dit inquiet.

Philippa von Ziegenweidt représente le groupe Citizens for an Accountable Megahospital Planning Process (CAMPP).Mme von Ziegenweidt demande aux citoyens opposés à l'emplacement du futur hôpital d'en faire part à leurs conseillers municipaux. Photo : CBC/Jonathan Pinto

« M. Musyj dit que c’est un fait accompli, affirme la porte-parole du groupe, Philippa von Ziegenweidt. Mais il reste encore beaucoup de planification et de consultation avant la première pelletée de terre. »

Selon elle, le terrain en question est situé dans une zone agricole et il faudra un changement de zonage qui devra refléter le schéma d’aménagement de la Ville et respecter la politique d’urbanisme de la province.

Elle invite les citoyens à réagir s’ils s’opposent au futur emplacement du superhôpital.

Mais le PDG David Musyj estime que le projet est tellement avancé qu’il ne peut plus être rejeté du revers de la main.

Avec les informations de CBC

Établissement de santé

Santé