•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éruption spectaculaire du volcan Kilauea sur l’île d’Hawaï

Une épaisse colonne de cendre s'élève du volcan Kilaueaa, sur l'archipel d'Hawaï.

Photo : The Associated Press

Radio-Canada

D'importants séismes ont secoué l'île d'Hawaï vendredi, une journée après que le volcan Kilauea, l'un des plus actifs au monde, fut entré en éruption.

Le plus important tremblement de terre, de magnitude 6,9, s'est produit à 12 h 32 heure locale (18 h 32 HAE), à 16 km au sud-ouest de Leilani Estates, à une profondeur de cinq kilomètres, « quasiment exactement au même endroit que le séisme mortel de 1975, d'une magnitude de 7,1 », a rapporté l'agence américaine de géologie et sismologie (USGS).

L'Agence de défense civile a déclaré qu'il y avait des fissures dans trois rues et a dit à tous les résidents restants d'évacuer. Elle rapporte aussi des niveaux dangereux de gaz sulfureux dans l'air.

Cette nouvelle activité survient un jour après l'éruption du volcan Kilauea.

La lave du volcan a brûlé deux maisons, mais on ne rapporte pas de victime. Le bureau du gouverneur, David Inge, a décrété l’évacuation obligatoire de 770 bâtiments et de 1700 personnes.

Deux centres d’accueil ont été ouverts pour les résidents touchés, mais seulement une centaine de personnes y ont jusqu'ici trouvé refuge, les autres ayant à l'évidence été recueillies par des proches.

L’état d’urgence a été décrété afin que tous les services et les fonds d’urgence de l’État lié aux catastrophes naturelles soient mobilisés, et la Garde nationale a été appelée en renfort pour aider aux opérations de secours.

« Préparez-vous maintenant pour que votre famille soit en sécurité », a enjoint le gouverneur aux quelque 10 000 résidents du secteur qui pourraient être appelés à quitter leur résidence à tout moment.

Un résident du secteur qui a capté des images vidéo de l'événement avec un drone (voir photo ci-bas), Jeremiah Osuna, affirme que la coulée de lave rouge ressemble à un « rideau de feu ».

Ça a grondé comme si on avait mis des pierres dans une sécheuse et qu'on l'avait fait tourner le plus vite possible. On pouvait sentir le soufre et les arbres brûlants.

Jeremiah Osuna, cité par la chaîne de télévision KHON
De la lave émerge du sol par une fissure dans un secteur boisé entourant le volcan.

De la lave émerge du sol par une fissure dans la forêt entourant le volcan Kilauea.

Photo : Reuters / Jeremiah Osuna

Un géophysicien de l'Observatoire volcanologique d'Hawaï, dépendant de l’Institut américain d’études géologiques (USGS), Asta Miklius, indique qu’il n’y a aucun moyen de savoir combien de temps pourrait durer cette éruption, survenue après une série de tremblements de terre.

« Il y a beaucoup de magma dans le système. Ce ne sera probablement pas une éruption de quelques heures », avance-t-il.

Selon l’USGS, un séisme d’une magnitude 5 s’est produit jeudi à 10 h 30, heure locale, et a été suivi de plusieurs répliques au sud de la bouche éruptive de Puu Oo. Une centaine d’autres plus petits séismes autour d’une magnitude 2 ont été signalés depuis le début de la semaine.

Ça met à bout. [...] C'est comme si toute la maison tremblait. Comme si quelqu'un qui fait 160 kilos venait dans mon salon et n'arrêtait pas de sauter.

Carol Shepard, résidente du secteur, à la chaîne de télévision locale KHON
De la fumée s'élève du volcan Kilauea.

Le volcan Kilaueaa est entré en éruption jeudi dans l'archipel d'Hawaï.

Photo : The Associated Press

Les médias locaux montrent des rues bloquées par la police et des coulées de lave en train de progresser, notamment dans la forêt dense entourant le volcan.

De la lave a réussi à s'échapper d'une fissure sur une route située dans le secteur de Leilani Estates, près de la ville de Pahoa, dans l'est de l'île.

Photo aérienne montrant un panache de fumée blanche dans un secteur résidentiel boisé. Plusieurs résidences sont visibles.

De la lave a fait éruption dans le secteur résidentiel de Leilani Estates, près de la ville de Pahoa.

Photo : La Presse canadienne / AP/USGS

L'USGS prévient que « de nouvelles coulées de lave pourraient survenir sans qu'il soit possible de prédire » où elles se produiront.

L'éruption pourrait contenir des « concentrations potentiellement létales de dioxyde de soufre », ont prévenu les autorités locales, et « les zones en bas de la pente [du volcan] en éruption risquent d'être inondées de lave ».

Avec les informations de Agence France-Presse, Associated Press, et Reuters

Incidents et catastrophes naturelles

International