•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pénurie de juges nuit au système judiciaire en Saskatchewan, disent des avocats

Cour du Banc de la Reine à Regina
À l'heure actuelle, il y a quatre postes vacants à pourvoir à la Cour du Banc de la Reine. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le gouvernement fédéral manque à son devoir de combler les vacances à la Cour du Banc de la Reine en Saskatchewan et met ainsi en péril l'administration de la justice, soutient l'association qui représente les avocats plaidants de la province.

Le président de la Saskatchewan Association of Trial Lawyers, Nick Stooshinoff, dit que la pénurie de juges perdure depuis plusieurs mois et que les effets commencent à se faire sentir.

Je dirais que cela a commencé à devenir apparent depuis au moins un an, et maintenant, cela devient assez sérieux.

Nick Stooshinoff, président de la Saskatchewan Association of Trial Lawyers.

M. Stooshinoff affirme que de nombreux facteurs sont en jeu, incluant le nombre de cas de droit de la famille et d'affaires criminelles qui entrent à la Cour.

De plus, note-t-il, les postes vacants des juges qui prennent leur retraite ne sont pas pourvus.

Le juge en chef de la Cour a dû retarder certaines affaires, a déclaré M.Stooshinoff.

Nous voyons que les juges ont parfois quatre ou cinq jugements en attente d'être complétés et publiés.

Nick Stooshinoff, président de la Saskatchewan Association of Trial Lawyers.

À l'heure actuelle, il y a quatre postes vacants à pourvoir à la Cour du Banc de la Reine.

Le bureau du ministre fédéral de la Justice a indiqué qu'elle a nommé trois juges au cours des derniers mois, et que d'autres seront nommés prochainement.

Saskatchewan

Justice et faits divers