•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Sud-Ouest officiellement retenu pour tester les véhicules automatisés

Un gros plan d'une voiture garée dans un stationnement de Windsor.

La Cadillac ATS 2015 est l’un des véhicules qui seront utilisés pour tester la traversée aux postes-frontières.

Photo : Radio-Canada / Colin Côté-Paulette

Radio-Canada

Les villes de London et de Windsor recevront une partie des 80 millions de dollars annoncés par la province pour l'étude de véhicules automatisés. L'argent distribué sur cinq ans touche une série d'initiatives, allant de la conception de ces véhicules autonomes jusqu'aux essais.

Le Sud-Ouest de l’Ontario est officiellement engagé dans la recherche qui portera sur la cybersécurité et les technologies permettant de traverser la frontière canado-américaine.

« Il y aura des investissements pour inciter les entrepreneurs de la région à tester ou à même participer au développement ou à l’achat des technologies », a expliqué le directeur général de la Société de développement économique de Windsor-Essex, Stephen MacKenzie.

Parmi les partenaires impliqués :

  • Université de Windsor
  • St. Clair College
  • Ville de Windsor
  • WETech Alliance
  • Ville de London
  • Université Western
  • Fanshawe College
  • Tech Alliance
  • Société de développement économique de London
The Cruise AV is designed to operate safely on its own, with no driver, steering wheel, pedals or other manual controls when it goes on the road in 2019.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le modèle de voiture autonome proposé par General Motors n'a évidemment pas de volant.

Photo : GM

Selon M. MacKenzie, l’idée est de tester les véhicules automatisés à même le pont international Gordie Howe en construction et le pont Ambassador, qu'on souhaite remplacer par une nouvelle structure.

Pour chaque dollar versé par le secteur privé, la province versera sa part.

Chaque ville participante devait soumettre un projet.

En 2016, l’Ontario a été la première province au pays à autoriser les essais de voitures automatisées.

On ignore pour le moment quelle ville pourra tester les véhicules sans conducteur sur la route.

Des voitures automatisées de niveau 3 font déjà partie d’un partenariat entre l’Ontario et le Michigan pour des tests aux postes-frontières.

Une entente a été signée en ce sens en juillet 2017.

Industrie automobile

Économie