•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Legault vante les vertus environnementales du 3e lien

Le pont Pierre-Laporte, vu de la rive nord, la nuit. Les phares du trafic automobile forment des traits lumineux grâce à l'exposition longue.
Le pont Pierre-Laporte Photo: Radio-Canada / Daniel Coulombe
Radio-Canada

La construction d'un troisième lien entre Québec et Lévis serait bénéfique pour l'environnement, croit François Legault.

Un texte de Louis Gagné

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) soutient qu’un nouveau lien routier construit dans l’est éviterait à de nombreux automobilistes d’avoir à effectuer un long détour pour circuler d’une rive à l’autre.

« Quand un entrepreneur de Beauport veut rencontrer un acheteur à Lévis, bien il fait le grand tour du fer à cheval, il brûle de l'essence puis il pollue […] C’est la même chose quand un camion de marchandises livre entre Lévis et Québec », a exposé M. Legault, jeudi, lors d’un discours prononcé devant la Chambre de commerce de Lévis.

Le chef du deuxième groupe d’opposition reconnaît ne pas avoir d’étude démontrant que la construction d’un troisième lien réduirait les émissions de gaz à effet de serre, mais cela va de soi, selon lui.

« On n'a pas besoin de faire beaucoup d'études là. Allez vous placer sous les ponts ou à l'entrée des ponts le matin ou en fin d'après-midi, et vous allez voir qu’il y a une nécessité », a-t-il fait valoir.

Actuellement, les gens attendent à l'entrée des ponts, c'est sûrement pas bon pour l'environnement.

François Legault, chef de la Coalition avenir Québec

Engagement électoral

François Legault a réitéré sa promesse d’entamer la construction du troisième lien dans un premier mandat si son parti est porté au pouvoir le 1er octobre prochain.

« En quatre ans, on est capable de faire les plans, de consulter, de faire les appels d'offres puis de commencer à construire », a assuré le chef de la CAQ.

Il a reproché aux libéraux de ne pas avoir fait progresser suffisamment le dossier au cours de leur mandat.

« Je ne comprends pas que les libéraux, après quatre ans d'études, viennent nous parler de traversier puis de téléporter des gens. Voyons donc! C'est pas sérieux », a dénoncé M. Legault.

Québec

Transports