•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ibrahima Diallo : « Le Canada a oublié son histoire »

Ibrahima Diallo a raconté à France Adams la place de la compassion dans sa vie.
Ibrahima Diallo, doyen à la retraite des Arts et des Sciences à l'Université de Saint-Boniface Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Ibrahima Diallo représentera l'Ouest canadien lors du prochain Combat national des livres. Il a choisi de défendre Le club des miracles relatifs, de Nancy Huston. À la veille des débats, ce scientifique curieux et ardent défenseur de la francophonie se prête au jeu du questionnaire du combattant.

Pourquoi lisez-vous?
Je lis pour m’instruire, pour m’informer, pour apprendre, pour me distraire, pour m’évader, pour échapper à l’ordinaire, pour voyager en surfant sur l’imaginaire de personnes créatives qui me transportent dans des univers réels ou fictifs.

Où lisez-vous?
Je peux lire partout où je me sens à l’aise. À la maison, au chalet, dans un terminal d’aéroport, dans l’avion ou dans mon bureau.

Quel combattant êtes-vous?
Je suis une personne pondérée, réfléchie, respectueuse, tout en finesse.

Quel livre vous a donné le goût de la littérature?
L’Iliade et l’Odyssée d'Homère, et La belle histoire de Leuk-Le-Lièvre, de Léopold Sedar Senghor et Abdoulaye Sadji.

Quel lieu littéraire est important pour vous?
La Maison Gabrielle Roy (Nouvelle fenêtre), rue Deschambault (oui elle existe!) à Winnipeg.

Quel auteur canadien inviteriez-vous à souper?
John Ralston Saul! Cet auteur essayiste et romancier a osé nous rappeler une notion fondamentale qui secoue bien des certitudes dans son livre Mon pays métis : quelques vérités au sujet du Canada.

Le Canada a oublié son histoire, oublié que ses fondations reposent sur trois piliers (autochtone, francophone et anglophone) sur lesquels tout le reste a été bâti. Les Amérindiens ont fourni les bases et les principes sur lesquels s’est développé le modèle canadien. Il est grand temps que cette dimension soit enseignée dans nos écoles et que les Autochtones reprennent la place qui leur revient dans notre histoire et dans notre société.

Ibrahima Diallo

Quel est votre mot préféré de la langue française?
Dialogue!


Né le 19 juillet 1952 au Sénégal, Ibrahima Diallo a émigré au Canada en 1984. Docteur en sciences et médecine vétérinaire, il enseigne la microbiologie à l’Université de Saint-Boniface. Il parle français, anglais, espagnol, wolof et pulaar, a trois enfants et pratique la pêche et le jardinage dans ses temps libres. Il est membre du conseil d’administration de Francofonds, un organisme de financement communautaire pour la francophonie manitobaine. Il a reçu de nombreux prix, dont celui de l’Ordre des francophones d’Amérique du Conseil supérieur de la langue française au Québec.

Combat national des livres

Livres

Arts