•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ex-prêtre pédophile Paul-André Harvey est mort en prison

L'ex-abbé Paul-André Harvey
L'ex-abbé Paul-André Harvey Photo: Radio-Canada / Ici Radio-Canada

L'ex abbé Paul-André Harvey est décédé le jeudi 3 mai. Il avait 81 ans. Il avait été condamné en septembre 2015 à une peine de six ans de détention qu'il purgait au Centre fédéral de Formation, un pénitencier à sécurité minimum de Laval, après avoir été reconnu coupable de nombreuses agressions sexuelles.

La nouvelle a été confirmée par voie de communiqué par le Service correctionnel du Canada qui explique que l'homme est « décédé sous [sa] garde de causes naturelles apparentes à la suite d'une maladie ».

L'organisme ajoute que les circonstances du décès seront examinées, « comme c'est toujours le cas lors du décès d'un détenu », et que les conclusions de cette vérification seront communiquées à la police et au coroner si nécessaire.

Rappel des faits

Paul-André Harvey a fait 39 victimes âgées de 6 à 12 ans, ainsi qu'une femme de 23 ans, entre 1963 et 1987.

Les agressions se sont déroulées dans plusieurs paroisses de Saguenay dont Paul-André Harvey s'occupait.

À la suite de cette condamnation, les victimes de l'ancien prêtre ont intenté un recours collectif contre lui, le diocèse de Chicoutimi et les différentes paroisses où il a été affecté au fil des ans.

À ce jour, le nombre des victimes inscrites au recours collectif a largement dépassé les 39 victimes pour lesquelles Paul-André Harvey a été condamné. On en compterait près de 80.

Sa mort lui évite de devoir témoigner dans le cadre du recours collectif. La Cour d'appel avait permis en février dernier aux différentes parties de le rencontrer en privé afin de préparer leur cause, une requête contestée par l'avocate du diocèse, Me Estelle Tremblay, qui souhaitait plutôt que l'homme soit interrogé devant l'ensemble des parties, comme l'avait été l'ancien évêque de Chicoutimi, Mgr Jean-Guy Couture.

Saguenay–Lac-St-Jean

Justice et faits divers