•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un conseiller municipal de Toronto impliqué dans l'achat controversé d'un terrain vague

Photo : Google

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Toronto Parking Authority (TPA), l'agence municipale responsable de la gestion des stationnements pour la Ville de Toronto, et Giorgio Mammoliti, conseiller municipal, sont au coeur d'une transaction avortée qui aurait coûté 2,6 M$ de plus que le prix du marché à la Ville de Toronto pour l'acquisition d'un terrain vague.

un texte de Lyne-Françoise Pelletier

C'est ce que révèle un rapport confidentiel obtenu par CBC News.

Le rapport de la firme d'avocats Torys LLP a été commandé par TPA pour mener une enquête sur les agissements de deux de ses cadres.

Selon le rapport, le conseiller municipal Giorgio Mammoliti aurait pressé TPA à acheter un terrain vague. La propriété en question est située au 1111 rue Arrow, près de Finch Ouest et de l'autoroute 400.

L'élu, qui représente la circonscription 7 dans le Nord-Ouest de Toronto, aurait aussi menacé le personnel de la Ville pour s'assurer que la transaction soit conclue.

La vérificatrice de la Ville, Beverly Romeo-Beehler, est intervenue à la demande du conseiller municipal John Filion qui sentait qu'il y avait anguille sous roche.

« TPA n'a jamais fourni une analyse de rentabilisation, une explication claire pour cette transaction. »

— Une citation de  John Filion conseiller municipal Toronto

À l'époque, le conseiller municipal Giorgio Mammoliti siégeait au conseil administratif de la Toronto Parking Authority (TPA). Il voulait que l'agence achète le terrain afin qu'il puisse y ériger un gigantesque mât de drapeau pour ensuite y accrocher un drapeau. Ce drapeau aurait servi d'emblême pour souligner l'entrée de la circonscription.

Giorgio Mammoliti en photo devant les lettres géantes de Toronto sur la place de l'hôtel de ville.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le conseiller municipal de Toronto, Giorgio Mammoliti.

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

M. Mammoliti, qui réclamait lors de la dernière réunion du conseil que les élus rendent le document public, rejette les allégations du rapport. « Une tentative pour miner ma crédibilité avant les élections », écrit-il dans un courriel envoyé à CBC Toronto mercredi.

Deux cadres de la TPA - le président Lorne Persiko et la vice-présidente aux affaires immobilières Maria Casista - ont été congédiés parce qu'ils ont soutenu le plan du conseiller même s'ils savaient que le prix du terrain avait été gonflé de près de 3 millions de dollars.

M. Mammoliti siégait alors au conseil d'administration de la TPA. Ce même conseil a été mis sous tutelle à la suite du rapport de la vérificatrice municipale.

De plus, KATPA Holdings est le propriétaire du terrain vague en question. L'entreprise appartient au promoteur Frank De Luca.

La Ville de Toronto a aussi demandé à la police provinciale de l'Ontario de mener une enquête sur cette affaire.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !