•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jets-Predators : les bibliothèques de Winnipeg et Nashville se battent sur Twitter... à coups de livres

Des livres

La passion du hockey déborde de la patinoire entre Winnipeg et Nashville : les bibliothèques des deux villes se sont lancées dans un combat sur Twitter à coups de titres de livres.

Photo : Twitter

Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La bataille entre les Jets de Winnipeg et les Predators de Nashville n'a pas lieu que sur la glace. Depuis le début de cette série des éliminatoires de la Ligue nationale de hockey, les bibliothèques de Winnipeg et Nashville s'affrontent sur Twitter à coups de livres, de titres et de jeux de mots.

C’est la bibliothèque de Winnipeg qui a ouvert les hostilités de cette « guerre de gazouillis en slam », comme l’appelle Barbara Bourrier-Lacroix. La coordinatrice administrative des services en ligne intérimaire pour la bibliothèque de Winnipeg s'y est mise, le 23 avril, en provoquant son homologue de Nashville.

Au programme, non pas des balles et des armes, mais des mots et des livres. Winnipeg avait eu l'occasion de s'échauffer auparavant pour l'exercice avec la bibliothèque de Saint-Paul, lors de la série contre le Wild du Minnesota.

« Hey, bibliothèque de Nashville! Félicitations pour votre qualification pour la deuxième ronde des séries. Êtes-vous prête pour une bataille de livres sur Twitter? Si oui, préparez-vous bien. On est peut-être en avril, mais ici, c’est toujours la saison WPGWhiteout. »

— Une citation de  Compte Twitter de la bibliothèque de Winnipeg

La bibliothèque de Nashville ne pouvait évidemment pas laisser passer une telle occasion, les deux équipes étant d’un niveau très proche. Dès le lendemain, elle a répondu au défi de la bibliothèque de Winnipeg.

Titres, humour et messages cachés

Depuis, les deux bibliothèques s’envoient régulièrement des messages à coup de titres de livres. Le but est d’agencer « les livres dans un certain ordre pour que les titres, lorsqu’on les lit, constituent un poème », explique la coordinatrice administrative des services en ligne intérimaire pour la bibliothèque de Winnipeg. L’idée vient de la bibliothèque publique de Toronto qui, selon Barbara Bourrier-Lacroix, avait mené une bataille similaire en 2015 lors des éliminatoires de baseball.

Au fur et à mesure que la série avance et que la tension monte entre les deux équipes de hockey, les bibliothécaires des deux villes, eux, rivalisent d’imagination et d’ingéniosité pour s’envoyer des messages encore plus épicés…

Les bibliothécaires sont très créatifs

Le public s’est même pris au jeu, puisque certains des abonnés de la bibliothèque ont eux-mêmes envoyé des poèmes. « Il y a un grand enthousiasme », se félicite Barbara Bourrier-Lacroix.

Les bibliothécaires, eux, trouvent l’inspiration dans leurs collections. « On peut consulter nos livres de voyages, de hockey. Mais on emploie aussi les notions créatives de notre équipe qui prépare ces gazouillis », poursuit-elle.

Ainsi, si certains peuvent dire que l’inspiration est au coin de la rue, il serait plus convenable de dire que l’inspiration se trouve au coin du chariot, dans le cas de la bibliothèque : « Pour le livre True North, que nous avons utilisé, une de nos bibliothécaires a trouvé ça sur un chariot de livres qui venaient d’être rapportés à la bibliothèque. »

« Les bibliothécaires sont très créatifs! On veut s’amuser! »

— Une citation de  Barbara Bourrier-Lacroix, coordinatrice administrative des services en ligne intérimaire pour la bibliothèque de Winnipeg

Les employés de la bibliothèque de Winnipeg ne comptent pas en rester là : ils veulent essayer d’utiliser des titres en français pour les troisième et quatrième tours des séries. « Je suis absolument certaine que les Jets vont aller en finale », affirme, convaincue, Barbara Bourrier-Lacroix.

Et lorsqu’on lui demande si elle a déjà pensé à la phrase finale en cas de victoire des Jets en Coupe Stanley, elle répond malicieusement : « Oh oui! Évidemment! »... sans pour autant vouloir la dévoiler. Rendez-vous donc en finale!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !