•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveau retard et hausse de coût pour les traversiers de Tadoussac

Une longue file de véhicules sur le bord du fleuve.
Des véhicules attendent au traversier à Tadoussac et à Baie-Sainte-Catherine Photo: Radio-Canada / Benoît Jobin

La construction des deux nouveaux traversiers pour le lien maritime Tadoussac–Baie-Sainte-Catherine accuse un nouveau retard. Actuellement en construction au chantier Davie, à Lévis, les deux navires auraient dû entrer en service en 2013 et en 2014. Leur livraison est maintenant prévue respectivement cet été et cet automne.

Ces retards ont pour conséquence d'augmenter la facture. Le coût de construction des deux nouveaux traversiers est maintenant estimé à 324 millions de dollars, selon le ministère de l’Économie, alors que le montant initial était de 125 millions de dollars.

Toujours selon le cabinet de la ministre de l'Économie, Dominique Anglade, c'est un différend commercial majeur entre la Société des traversiers du Québec (STQ) et le chantier maritime Davie qui explique cette importante hausse de coûts.

Le député de René-Lévesque, Martin Ouellet, accuse la STQ d'avoir mal géré ce projet.

« La faute n'est pas au chantier Davie, n'est pas aux travailleurs de la Davie, de ne pas avoir livré ces bateaux-là dans les temps, mais est due effectivement à une mauvaise planification », estime-t-il. 

La porte-parole de la Coalition union 138, Karine Otis, qui milite notamment pour la construction d'un pont sur le Saguenay, n'est pas surprise de ce dépassement de coûts.

C'est un contrat de gré à gré qui a été donné. On a toujours senti que ce contrat n'avait pas été fait pour la région, qu'il avait été fait pour le chantier Davie.

Karine Otis, porte-parole Coalition union 138

Avec un retard de livraison de cinq ans maintenant, les nouveaux traversiers sont attendus avec impatience.

Le maire de Tadoussac, Charles Breton, pense que ces navires permettront de diminuer le temps d’attente à la traverse Tadoussac–Baie-Sainte-Catherine.

Le maire de Tadoussac, Charles BretonLe maire de Tadoussac, Charles Breton Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Certainement, ça va améliorer le service.

Charles Breton, maire de Tadoussac

Les deux nouveaux navires auront une capacité de 110 véhicules chacun, soit 35 de plus que les traversiers actuellement en service.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Côte-Nord

Transports