•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Manitobains paieront plus cher leur électricité

Le quartier général d'Hydro Manitoba.
La Régie des services publics souhaite que la province transfère des revenus de la taxe sur le carbone à Hydro-Manitoba pour atténuer de futures augmentations des tarifs d’électricité. Photo: CBC
Radio-Canada

Le coût de l'électricité d'Hydro-Manitoba augmentera de 3,6 % en 2018-2019, selon une décision de la Régie des services publics du Manitoba. C'est une hausse bien inférieure à l'augmentation de 7,9 %, réclamée par Hydro-Manitoba en 2017.

Si la Régie des services publics a refusé la hausse réclamée par la société de la Couronne, elle a toutefois suggéré à la province de lui venir en aide afin de résoudre ses problèmes budgétaires.

La Régie a fait plusieurs recommandations au gouvernement provincial et à Hydro-Manitoba.

Elle recommande à la province de créer un programme pour venir en aide aux clients d’Hydro-Manitoba à faible revenu en utilisant les revenus en provenance de la centrale hydroélectrique de Keeyask.

La Régie a aussi réclamé la création d’une nouvelle catégorie de clients pour les clients résidentiels qui vivent dans des réserves de Premières Nations. Les Manitobains qui appartiennent à cette catégorie ne subiront pas d'augmentation du coût de l'électricité en 2018.

Le gouvernement progressiste-conservateur devrait aussi suspendre la collecte d’environ 900 millions de dollars de revenus générés par la Ligne de transmission Bipole III durant les 13 prochaines années, selon la Régie des services publics.

Cette dernière souhaite que la province transfère des revenus de la taxe sur le carbone,qui sera prochainement mise en œuvre, à Hydro-Manitoba pour atténuer de futures augmentations des tarifs d’électricité.

Tous les membres du conseil d'administration d'Hydro-Manitoba, à l'exception du député conservateur Cliff Graydon, ont démissionné le 21 mars.

La nouvelle présidente du conseil d’administration de la société de la Couronne, Marina James, ne s’est pas encore prononcée publiquement sur la situation d’Hydro-Manitoba ou son orientation sous sa nouvelle gouvernance.

Le premier ministre Brian Pallister avait déclaré aux médias qu'il croyait que le C. A. avait démissionné parce que la province n'accepterait pas de payer 70 millions de dollars à la Fédération métisse du Manitoba (MMF) afin que celle-ci ne participe pas aux démarches entourant la construction de la ligne de transmission Minnesota-Manitoba.

Les audiences orales de l’Office national de l’énergie au sujet de la ligne de transmission Minnesota commencent au début du mois de juin.

Avec des informations de Sean Kavanagh, CBC News

Manitoba

Économie