•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quoi faire si votre maison est inondée

Une maison inondée au bord de l'eau.

L'eau s’infiltre dans les sous-sols de maison dans le sud-ouest du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Radio-Canada

De nombreux Néo-Brunswickois ont vu l'eau du fleuve Saint-Jean et de ses affluents entourer leur maison et même envahir leur sous-sol ces derniers jours. Les autorités leur rappellent qu'ils doivent respecter certaines consignes de sécurité, s'ils sont aux prises avec cette situation.

« Eau et électricité ne font pas un très bon mélange », rappelle Robert Duguay, directeur des communications au ministère de la Justice et de la Sécurité publique. « C’est extrêmement dangereux. »

Le directeur des communications au ministère de la Justice et de la Sécurité publique, Robert Duguay.

Le directeur des communications au ministère de la Justice et de la Sécurité publique, Robert Duguay, dit que la trentaine de millimètres de pluie de prévue lundi est décourageante.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Dans le cas où des appareils électriques sont submergés, les résidents doivent faire appel à Énergie NB.

Même si c’est juste par mesure préventive, il faut faire appel à des professionnels. C’est la première chose que les gens doivent avoir en tête.

Robert Duguay, directeur des communications au ministère de la Justice et de la Sécurité publique

Selon lui, ce type d’appel doit se faire surtout après l’inondation, quand vient le temps de passer au nettoyage.

Pompage

Un retrait trop hâtif de l’eau peut causer des dommages à la structure des maisons ou même l’effondrement d’un sous-sol.

Des sacs de sable et une pompe autour d'une maison inondée.

Des résidents de Gagetown ont installé des sacs de sable et utilisé une pompe. L'eau continue de monter dans le sous-sol. La province mentionne qu'il est préférable d'attendre avant de commencer à pomper l'eau.

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

« Si on se met à pomper l’eau alors qu’il y en a autour [de la maison], ça va créer une pression énorme et ça pourrait affecter l’intégrité de la structure », explique M. Duguay.

La province souligne que le niveau d’eau dans un sous-sol ne devrait jamais se situer à plus de 30 centimètres sous le niveau à l’extérieur.

Il ne faut pas agir plus tôt que nécessaire, il faut laisser les choses aller et laisser l’eau se retirer et, après ça, on peut pomper.

Robert Duguay, directeur des communications au ministère de la Justice et de la Sécurité publique

Par ailleurs, la montée des eaux n’est pas près de finir. Le niveau d'eau pourrait atteindre 8,3 mètres au cours des prochains jours à Fredericton et plus au sud.

Une maison inondé au Nouveau-Brunswick.e

Les inondations gagnent le sud du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

« Faut pas s’attendre à des changements majeurs dans les prochains jours, déclare Robert Duguay. Faudra être patients, très très patients. »

Le nettoyage lorsque les eaux se seront retirées

Robert Duguay ajoute que l’eau provenant d’une inondation transporte toutes sortes de résidus.

Il faut faire attention et même, si possible, il serait bien de faire appel à des professionnels pour aider avec le nettoyage.

Robert Duguay, directeur des communications au ministère de la Justice et de la Sécurité publique

Les murs imbibés d’eau, par exemple, et l'isolant devraient être enlevés. La charpente qui constitue l'ossature des murs doit sécher complètement.

Mais le nettoyage ne peut commencer avant que l'eau se retire, dit Robert Duguay.

« C’est pour ceux qui verront l’eau se retirer, mais ce n’est pas le cas pour la région de Fredericton. Ce sont des questions qu’on va se poser dans les prochains jours, voire les semaines à venir », conclut-il.

Les résidents peuvent signaler les dommages causés par la crue printanière actuelle en composant le 1 888 298-8555.

Nouveau-Brunswick

Prévention et sécurité