•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers un Wikipédia plus représentatif des Autochtones du Yukon

Une femme assise à un bureau prend des notes au stylo sur un document posé à côté d'un ordinateur portatif.
Le projet Indigenize Wikipedia a commencé avec la tenue d'un atelier de rédaction d'articles pour le site web de référence. Photo: Radio-Canada / Jane Sponagle
Radio-Canada

Des bénévoles ont entrepris de s'assurer que les questions autochtones du Yukon soient bien présentes sur la toile en publiant une série d'articles sur le site Wikipédia.

Samedi, un atelier a permis à une douzaine de participants d'apprendre comment rédiger des articles pour le site de référence à partir de livres ou d'articles universitaires.

Les organisateurs expliquent qu'il y a toutefois une difficulté majeure pour la rédaction de textes sur l'histoire autochtone du territoire. Le site n'accepte pas la tradition orale comme source valide.

L'instigatrice de la démarche, Heather Steinhagen, explique que Wikipédia tente présentement « de combattre le préjugé systématique ». « La connaissance des aînés est toute préservée dans leurs têtes. Il se peut que Wikipédia ne considère pas cette source comme valide », note-t-elle.

Une plus grande visibilité pour les Premières Nations

Plan serré des épaules et de la tête de Heather Steinhagen.L'organisatrice, Heather Steinhagen, veut s'assurer que les internautes intéressés par les questions autochtones au territoire puissent facilement trouver l'information qu'ils recherchent. Photo : Radio-Canada / Jane Sponagle

Les organisateurs de l'activité croient qu'il demeure important d'augmenter le contenu sur les Premières Nations du Yukon sur le plus grand site de référence de la toile de façon à informer les internautes.

Le monde a besoin de cette information. [L'information] existe ailleurs, mais le premier réflexe des gens est de rechercher un nom sur Google et, si rien n'apparaît, ils tendent à laisser tomber l'idée et à passer à un autre nom.

Heather Steinhagen, organisatrice

Le projet Indigenize Wikipedia a déjà une liste de sujets pour des articles éventuels, dont le trappeur Alex Van Bibber, le groupe de danse traditionnelle Dakhká Khwáan et le document Together Today for Our Children Tomorrow, qui a mené à l'élaboration des ententes de revendications territoriales.

Une femme regarde un texte sur un écran d'ordinateur.Une douzaine de participants ont entrepris la rédaction d'articles pour publication sur le site Wikipédia. Photo : Radio-Canada / Jane Sponagle

Jacqui Usiskin a déjà rédigé une fiche sur Adeline Webber, présentement administratrice territoriale et fondatrice du Cercle des femmes autochtones de Whitehorse. « Notre mission est de transformer tous les points rouges [sur une liste créée pour le projet (NE)] en points bleus, qui indiquent qu'il existe un article. »

La rédaction de fiches est, selon Sara Andrade, une autre participante de l'atelier, « le minimum qu'on puisse faire » pour faire la promotion des questions autochtones du Yukon.

« Il y a des gens fantastiques qui vivent ici et tout le monde devrait les connaître », ajoute-t-elle.

D'après les informations de Jane Sponagle

Colombie-Britannique et Yukon

Nations métisses et autochtones