•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le titre mensuel de la Société de transport de Montréal passera à 85 $ cet été

Une carte OPUS.
La carte mensuelle de la STM passera de 83 $ à 85 $ cet été. Photo: Radio-Canada / Jérôme Labbé
Radio-Canada

Les Montréalais devront payer un peu plus cher pour prendre le transport en commun à compter du 1er juillet. Le titre mensuel de la Société de transport de Montréal (STM) passera de 83 $ à 85 $.

Cette augmentation fait partie des hausses de tarifs annoncées lundi par l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), responsable d'établir les prix des différents titres de toutes les sociétés de transport du Grand Montréal depuis l'été dernier.

Les prix des cartes valables pour une semaine (de 25,75 $ à 26,25 $), trois jours (de 18 $ à 19 $), 10 passages (de 27 $ à 28 $) et une soirée illimitée (de 5 $ à 5,25 $) augmenteront aussi, tandis qu'il n'y aura aucun changement dans le cas de celles valables pour un (3,25 $) ou deux (6 $) passages, une journée (10 $) et un week-end illimité (13,75 $), ni pour emprunter l'autobus 747, qui effectue la liaison entre le centre-ville et l'aéroport Montréal-Trudeau (10 $).

La dernière hausse de tarifs de la STM remonte au 1er juillet 2016. Les prix des titres avaient été gelés l'année suivante dans la foulée de la refonte organisationnelle des services de transport en commun du Grand Montréal, qui prévoyait la disparition de l'Agence métropolitaine de transport (AMT) au profit de l'ARTM et du Réseau de transport métropolitain (RTM).

« Des hausses, on n'aime pas ça », a concédé la mairesse Valérie Plante, en marge du sommet annuel de l'ACPHQ. « On ne fait pas ça de gaieté de coeur. Le fait que ce soit l'ARTM, encore une fois, c'est un peu différent comme mécanisme. Maintenant, on s'en remet à une agence plus grande que seulement la STM ou la STL [Société de transport de Laval]. Donc on travaille en équipe. »

La banlieue écope aussi

La grille dévoilée lundi prévoit également des hausses tarifaires pour les résidents d'autres municipalités. À Laval, par exemple, le prix de la carte mensuelle grimpera aussi de 2 $, passant de 93 $ à 95 $. À Longueuil, une hausse comparable fera passer le coût du titre mensuel de 96,50 $ à 98,50 $.

Par voie de communiqué, l'ARTM a mentionné lundi que « les tarifs applicables à l’utilisation des services des quatre grands organismes publics de transport collectif de la région (RTL, RTM, STL et STM) seront indexés de 2 % en moyenne ».

Bref, le prix des titres augmente presque partout, et ce, sans discrimination, tant pour les usagers ordinaires que pour les enfants, les étudiants et les personnes âgées. L'ARTM rappelle néanmoins que le rabais tarifaire accordé aux étudiants permet depuis le 1er septembre 2017 à tous les étudiants à temps plein admissibles, peu importe leur âge, d’en bénéficier.

La hausse entrera en vigueur le 1er juillet. Il n'est toutefois pas exclu qu'une autre augmentation suive le 1er janvier 2019.

L'ARTM prévoit tenir une consultation publique l'an prochain, entre autres sur la tarification sociale souhaitée par les élus de la Communauté métropolitaine de Montréal.

Transport en commun

Société