•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des écoliers du Bas Saint-Laurent chantent pour aider des orphelins en Haïti

Des écoliers du Bas Saint-Laurent enregistrent une chanson pour aider des orphelins en Haïti

Des écoliers du Bas Saint-Laurent enregistrent une chanson pour aider de jeunes orphelins en Haïti.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des enfants du Bas-Saint-Laurent ont chanté vendredi pour des petits orphelins en Haïti. L'activité d'entraide internationale a réuni 350 écoliers de St-Anaclet et du Grand Pavois St-Yves.

Un texte de Louis Garneau

Accompagnés par des membres de l'École de musique du Bas Saint-Laurent, ils ont enregistré un clip à Rimouski.

La diffusion permettra de recueillir des dons pour de petits orphelins dont les besoins sont grands.

L'activité est organisée sous l'auspice de Simon Durivage, un retraité de Radio-Canada qui demeure très actif au sein du Foyer d'enfants Notre-Dame-de-Lourdes, à Haïti.

Grâce aux dons du grand public, ces petits orphelins vivent dans la pauvreté, mais pas dans la misère.

Simon Durivage, retraité de Radio-Canada
Les écoliers ont chanté avec plaisir afin de soutenir les besoins de jeunes orphelins en HaïtiAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les écoliers ont chanté avec plaisir afin de soutenir les besoins de jeunes orphelins en Haïti.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

À force de générosité, le centre qui accueille plus de 150 enfants s'est doté d'une école primaire, d'un terrain de jeu, d'un réfectoire et d'une boulangerie.

Le musicien Serge Arsenault a composé la pièce du vidéo-clip : « Il y a des enfants déjà qui veulent aller en Haïti quand ils vont être grands. On leur a montré des vidéos qui ont été tournés dans le foyer. »

Une élève avoue qu'elle n'a pas hésité à prêter sa voix à un tel projet d'entraide...

Moi j'aime ça chanter. Puis en même temps, ça donne des sous à ces gens-là qui en ont vraiment besoin.

une élève de la chorale
Le message des jeunes baslaurentiens en est un d'espoir et d'amitiéAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le message des jeunes baslaurentiens en est un d'espoir et d'amitié

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Un ancien bénévole du Foyer d'enfants apprécie que la chanson soit joyeuse et communicative : « ça chante les enfants. Ça joue. Tu vois qu'ils ont une vie normale. »

L'essentiel de la démarche est justement de contribuer à maintenir un espace de vie chargé d'espoir.

D'après un reportage d'Isabelle Damphousse et une entrevue diffusée à l'émission Info-Réveil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !