•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Saguenéen réalise un exploit hors du commun au Nunavik

Rencontre avec l'auteur-compositeur-interprète Rickson Makwe qui interprète « Toujours plus haut ».

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Saguenéen Benoit Tremblay revient tout juste d'une grande aventure en solitaire. À 62 ans, il a réalisé un parcours de 350 km en ski cerf-volant pour pouvoir survoler en parapente « l'œil de cristal du Nunavik », un cratère vieux de 1,4 million d'années dans le Nord-du-Québec.

Le président de Concept Air Kite est le seul à avoir accompli cet exploit. Ce défi, Benoit Tremblay souhaitait le réaliser depuis 20 ans.

En feuilletant la revue National Geographic à la fin des années 1990, Benoit Tremblay a eu un coup de cœur en apercevant la photo de l'œil de cristal.

Ce cratère avec une eau limpide est unique au monde. Il est situé dans le parc national de Pingaluit, à l'extrémité Nord-du-Québec.

L'œil de cristal vu par l'aventurier du haut des airs.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

À 62 ans, Benoit Tremblay a survolé en parapente l'oeil de cristal au Nunavik.

Photo : Radio-Canada / Benoit Tremblay

Vingt ans plus tard, bien installé dans son parapente, il volait au-dessus de son rêve.

Tu as le cœur qui te bat, comme une histoire d'amour. Une histoire vieille de 20 ans en plus, donc c'était comme l'euphorie.

Une citation de : Benoit Tremblay, explorateur

Benoit Tremblay a parcouru 350 km jusqu'au cratère, grâce à un cerf-volant à traction, communément appelé kite-ski. Les vents soufflaient jusqu'à 100 km/h et l'aventurier traînait son lourd équipement derrière lui.

Je suis parti de loin pour aller vivre ça, mais je l'ai fait.

Une citation de : Benoit Tremblay, explorateur

Pendant 10 jours de froid polaire, il a vu la neige et le blizzard sur un territoire dépaysant où règnent les renards arctiques et les ours polaires.

Après une telle expédition, le repos est bien mérité, mais un aventurier ne se repose jamais bien longtemps.

« Pour une expédition, c'est sûr que je rêve toujours à l'Islande ou au Groenland. Ce sont des destinations que j'irai un jour, mais il n'y a rien de bien précis encore », ajoute l'explorateur de 62 ans.

Le parc national de Pingaluit est un territoire protégé et Benoit Tremblay est le seul au monde à avoir eu le privilège de survoler le cratère.

D'après le reportage de Rosalie Dumais-Beaulieu

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !