•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Légalisation du cannabis : l'organisme Portage lance une campagne de sensibilisation

Cannabis séché.

Du cannabis séché.

Photo : Getty Images / nathanphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'organisme Portage, qui vient en aide aux jeunes toxicomanes, lance une campagne de sensibilisation pour rappeler que la légalisation prochaine du cannabis n'arrêtera pas les problèmes de dépendances.

L'organisme gère sept centres de traitement de la toxicomanie au Québec, dont un dans la capitale. Au total, 88 % des jeunes de 14 à 18 ans qui sont pris en charge chez Portage annuellement sont dépendant au cannabis.

La substance se classe en première position parmi les drogues qui sont consommées par les jeunes Canadiens.

Portage réitère sa recommandation de ne pas légaliser la consommation du cannabis avant l'âge de 21 ans.

Risques

De plus, en raison des risques pour la santé mentale et considérant que le cerveau se développe jusqu'à l'âge de 25 ans, l'organisme souhaite également que le niveau de THC dans le cannabis soit contrôlé.

En légalisant le cannabis, Portage croit que le gouvernement a le devoir de financer les centres de réadaptation qui viennent en aide aux personnes avec des dépendances.

Les revenus générés par la légalisation doivent être utilisés pour sensibiliser et prévenir le public d'une potentielle dépendance aux drogues. De plus, une portion significative de ces revenus doit être octroyée aux centres de réadaptation comme Portage, dont la mission est d'aider les personnes aux prises avec des problèmes de toxicomanie à vaincre leur dépendance, et à vivre une vie sobre, heureuse et productive.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !