•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Whistler en aide à un Syrien coincé depuis 50 jours dans un aéroport en Malaisie

Gros plan sur le visage du réfugié syrien Hassan Al Kontar qui regarde la caméra dans un égoportrait

Hassan Al Kontar documente sa vie à l'aéroport de Kuala Lumpur à partir de son compte Twitter.

Photo : Hassan Al Kontar/Twitter

Radio-Canada

Hassan Al Kontar, un Syrien de 36 ans, documente sur Twitter son quotidien depuis qu'il est coincé à l'aéroport de Kuala Lumpur, en Malaisie. Sa mésaventure a débuté après le refus de Turkish Airlines de le laisser monter à bord. Émus par son histoire, des résidents de Whistler tentent de le faire immigrer au Canada.

C’est la Malaysian Airways qui le nourrit présentement en lui servant trois repas d’avion chaque jour, et ce, depuis le mois de mars.

À Whistler, c’est d’abord Laurie Cooper qui a été interpellée par l’histoire de ce jeune Syrien en le suivant sur Twitter.  Elle lui a fait parvenir de l’argent pour acheter de la nourriture, puis Laurie Cooper a formé un groupe pour lui venir en aide.

Après avoir étudié les options, nous en sommes venus à la conclusion que l’option la plus viable est de le parrainer pour immigrer au Canada.

Laurie Cooper

Hassan Al Kontar a trois cousins qui vivent au Canada. Le groupe de Whistler a déjà amassé les fonds pour le faire venir au pays, en plus de lui avoir trouvé un emploi et un logement.

Malheureusement, il est impossible pour un Syrien d’obtenir un visa, peu importe la destination.

Hassan Al Kontar

Le groupe de Whistler a envoyé une demande urgente au bureau du ministre fédéral de l’Immigration, Ahmed Hussen pour faire accélérer les procédures.

Hassan Al Kontar espère une réponse rapide puisqu’il risque la déportation vers la Syrie.

Colombie-Britannique et Yukon

Nouveaux arrivants