•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Légalisation du cannabis : le Manitoba appuie les contestations du Québec

Une main tient une feuille de marijuana dans une serre où poussent des plants de cannabis.

Le Canada légalisera le cannabis au cours de l'été 2018. Les provinces du Manitoba et du Québec interdiront cependant la culture domestique.

Photo : iStock / OpenRangeStock

Radio-Canada

Le gouvernement du Manitoba maintient son intention d'interdire aux consommateurs de marijuana de cultiver du cannabis à la maison. Le Manitoba appuie les démarches de contestation du Québec auprès du comité sénatorial permanent des affaires juridiques et constitutionnelles afin de faire amender le projet de loi C-45, mais refuse de condamner les propos de la ministre canadienne de la Justice, Jody Wilson-Raybould.

Un texte de Denis-Michel Thibeault

Cette semaine, Jean-Marc Fournier, le ministre québécois responsable des Relations canadiennes avait dénoncé des propos de la ministre fédérale qu’il jugeait « pas utiles », « problématiques » et « ambigus ».

Selon lui, la ministre Wilson-Raybould encourageait les contestations judiciaires citoyennes de l'interdiction que veulent décréter les gouvernements du Manitoba et du Québec sur la culture de cannabis à domicile.

Cette dernière avait déclaré qu’elle n'avait pas l'intention de contester les lois provinciale, mais avait ajouté : « Si une personne conteste une loi provinciale parce qu'elle veut cultiver du cannabis licite dans son logement, c'est sa prérogative de le faire, et le gouvernement fédéral prendrait alors position [pour défendre sa loi]. »

Le Manitoba et le Québec sont les deux seules provinces qui envisagent l'interdiction de faire pousser du cannabis à la maison, car elles craignent que des enfants y aient ainsi trop facilement accès.

« Nous appuyons toutes les administrations qui adoptent une approche de santé publique et de sécurité dans ce dossier, y compris nos homologues du Québec qui ont également décidé d'interdire la culture du cannabis à domicile », a écrit un porte-parole de la ministre de la Justice du Manitoba, Heather Stephanson.

Le gouvernement du Manitoba refuse cependant de condamner les propos de la ministre fédérale.

Une clarification

Interrogée jeudi, à Ottawa, Jody Wilson-Raybould a tenu à clarifier sa position. « Je n'encourage pas les contestations judiciaires », a-t-elle dit.

Jean-Marc Fournier demande une clarification du projet de loi C-45, permettant de façon claire au Québec et au Manitoba d’interdire la culture domestique du cannabis.

La ministre fédérale de la Justice a reconnu que les provinces avaient le pouvoir d’interdire la culture du cannabis, mais a rappelé l’esprit de la loi. « Une partie de l'objectif de notre loi est de permettre la culture à domicile. Cela n'a pas changé. »

« Nous n'avons pas l'intention de contester les lois provinciales, mais encore une fois, nous sommes très clairs en ce qui concerne les objectifs de notre loi visant à assurer la culture à domicile », a-t-elle expliqué.

Des inquiétudes au Manitoba

En décembre, lorsque la ministre de la Justice du Manitoba, Heather Stephanson, avait dévoilé son plan entourant la légalisation du cannabis, elle avait parlé des craintes du gouvernement.

« Nous voulons nous assurer du respect de la loi et éviter que le cannabis ne soit à la portée des enfants », avait-elle dit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Politique fédérale