•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ras-le-bol des punaises de lit dans un foyer pour aînés

Des punaises de lit dans un bocal.

Des punaises de lit prélevées dans le lit d'Isabelle Campbell, qui habite un logement social pour aînés à Swan River, au Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Riley Laychuk

Radio-Canada

Une résidente du centre Rainbow Lodge, à Swan River, au Manitoba, n'en peut plus d'endurer des punaises de lit. Logement Manitoba dit avoir effectué près de 600 traitements dans ce centre pour combattre ces parasites au cours des quatre dernières années, mais selon les résidents, l'infestation persiste.

Isabelle Campbell, 88 ans, a remarqué une punaise de lit qui grimpait le long de sa jambe au début avril. Depuis deux ans, elle habite au complexe de logements sociaux pour aînés Rainbow Lodge, qui se trouve à 380 km au nord-ouest de Winnipeg.

Le problème a empiré, et le 27 avril, son appartement a dû être fumigé. Le 26 avril, des membres de sa famille lui ont prêté main-forte pour désinfecter et empaqueter ses affaires. Alors qu’ils enlevaient les draps de son lit, ils ont découvert des dizaines de punaises qui y rampaient. Beaucoup des effets personnels de Mme Campbell ont dû être jetés à la poubelle.

C’est irréel. Je n’en croyais pas mes yeux. Ça donne envie de ramper dans un trou et d’y rester. Je n’ai jamais vécu ça de ma vie.

Isabelle Campbell

Sa fille, Barb Stone, a dû parcourir en voiture les 230 km qui séparent Minnedosa, au Manitoba, de Swan River pour venir en aide à sa mère. « Je suis morte d’inquiétude pour ma mère », confie-t-elle.

« Mon inquiétude principale, c’est pour sa santé. Je ne veux pas qu’elle reste là, à se demander :“ Est-ce que je vais avoir une punaise la semaine prochaine? Est-ce que je vais être mordue la semaine prochaine?” Ça, ce n’est pas la vie saine », affirme Mme Stone.

CBC a parlé avec nombre de familles de résidents qui tiennent les mêmes propos que Mme Stone. Une autre famille dit qu'elle doit faire face au problème des punaises de lit depuis quatre ans.

« On dirait que trouver une solution à ce problème n’intéresse pas Logement Manitoba », ajoute Mme Stone.

Des douzaines de petits insectes parasitiques grouillent dans les draps verts d'un lit. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des punaises de lit dans le lit d'Isabelle Campbell.

Photo : Radio-Canada / Riley Laychuk

Une porte-parole de Logement Manitoba a dit que le bâtiment de 40 appartements avait été traité pour des punaises de lit 590 fois depuis 2014. Le traitement de l’appartement de Mme Campbell du 27 avril est le deuxième depuis qu’elle l'occupe.

En tout, 15 appartements de Rainbow Lodge ont été traités le 27 avril, selon le porte-parole de Logement Manitoba, dont 12 par précaution. Deux autres ont été inspectés. L'organisme gouvernemental prend en charge les coûts des traitements.

Mme Stone croit que c’est insuffisant. Elle voudrait voir fumiger le bâtiment entier pour éliminer les parasites une fois pour toutes.

Elle pense aussi que Logement Manitoba devrait offrir de l’aide aux résidents pour déplacer leurs affaires. Selon son porte-parole, Logement Manitoba offre de l’aide aux résidents pour déplacer des objets lourds avant et après les traitements.

Une femme en blouse rouge est assise dans une cuisine.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Isabelle Campbell, 88 ans, a remarqué une punaise de lit qui lui grimpait sur la jambe au début avril.

Photo : Radio-Canada / Riley Laychuk

Mme Campbell a l’intention de quitter son appartement et d’aller habiter chez sa fille, mais elle n’a pas encore trouvé de nouvel appartement pour la suite.

« Dieu seul le sait, dit-elle, je partirai dès que je trouve un nouvel appartement. »

Avec des informations de Riley Laychuk

Manitoba

Santé physique et mentale