•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario mise sur le bois dans l’industrie de la construction

Structure de bois dans un immeuble industriel de Québec.
Un immeuble dont la structure est en bois. Photo: Radio-Canada / Dominic Brassard
Radio-Canada

Des immeubles plus hauts construits avec une charpente de bois, voilà ce que souhaite voir le gouvernement de l'Ontario. C'est pourquoi la province a annoncé plus tôt cette semaine un investissement de près de 8 millions de dollars pour financer la recherche et l'éducation liées à l'utilisation du bois dans la construction d'immeubles.

Un texte de Mathieu Grégoire

L’argent provient du Programme de promotion de la construction massive en bois, qui est financé par les revenus du marché du carbone de la province.

Si le gouvernement mise davantage sur le bois pour la construction, c'est que son utilisation peut aider, selon lui, à combattre les changements climatiques, car le bois emmagasine le carbone.

Le bois massif désigne les produits de bois d'ingénierie de grande taille tels que les panneaux, les poutres et les colonnes en bois utilisés pour les structures des bâtiments en hauteur.

De l’enveloppe totale, un peu plus de 3 millions de dollars seront consacrés au développement de produits novateurs et à l’analyse de leur résilience.

Dans ce sens, l’Ontario contribue aux efforts du Conseil national de recherches du Canada qui teste des produits et méthodes de construction à base de bois.

Nous faisons des tests de feu, d’acoustique [...], nous testons les effets de la moisissure, les effets des changements climatiques sur ce type de construction et, plus récemment, nous faisons des tests de résistance sismique.

Philip Rizcallah, Centre de recherche en construction, Conseil national de recherches du Canada

Les résultats de ces analyses contribueront aussi à appuyer des changements à l’étude en vue d’une mise à jour du Code national du bâtiment prévue en 2020.

Formation

La province versera 2,2 millions de dollars pour soutenir la formation spécialisée des architectes, ingénieurs, concepteurs, constructeurs et éducateurs.

L'Université de Toronto, le Collège George Brown, l'Université Lakehead, l'Université Laurentienne, l'Université d'Ottawa et FPInnovations uniront leurs efforts pour mettre sur pied un centre de recherche et d'éducation en matière de construction massive en bois.

Dans ce processus de création du centre, l’École d’architecture McEwen de l’Université Laurentienne compte collaborer au développement de programmes de formation continue et à l’organisation d’un colloque de professionnels prévu à l’automne 2019.

L’utilisation plus abondante du bois en construction est assurément un sujet d’intérêt, selon le professeur Patrick Harrop.

Je dirais qu’à peu près 80 % de nos professeurs présentement sont en train de faire de la recherche créative ou de la recherche technique dans l’utilisation de bois massif.

Patrick Harrop, professeur à l'École d'architecture McEwen, Université Laurentienne

Les établissements partenaires dans la création du centre de recherche et d'éducation partageront leur expertise. Le professeur Mat Leitch de l'Université Lakehead à Thunder Bay est enthousiaste à l'idée de cette approche multidisciplinaire.

Parmi les professionnels [qui participent au projet], il y a des architectes, des ingénieurs, des gens comme moi du domaine de la foresterie et des entreprises. Nous pouvons tous faire du travail de notre côté, mettre nos résultats en commun et arriver bien plus rapidement à des solutions.

Mat Leitch, professeur agrégé, gestion des ressources naturelles, Université Lakehead

Quatre immeubles modèles

Quatre projets de construction en bois massif se partageront aussi une aide provinciale de 2,45 millions de dollars. Ces immeubles serviront de modèles pour l’application des connaissances dans le domaine.

  • Projet The Arbour, du Collège George Brown. Ce bâtiment de 12 étages accueillera l’école de technologie informatique.
  • Immeuble d’enseignement de l’Université de Toronto. Immeuble hybride bois-béton de 14 étages.
  • Projet riverain Green Vision. Complexe de condominiums résidentiels composé de 3 immeubles de 12 étages sur les rives du lac Nipissing, à North Bay.
  • Projet 57 avenue Wade. Immeuble de bureaux de 8 étages à Toronto.

Toujours plus haut

Parallèlement à cet investissement, les députés ontariens continuent de faire progresser un projet de loi privé visant à permettre la construction de bâtiments à ossature de bois de 14 étages. Le projet de loi du député conservateur Vic Fedeli a franchi jeudi l’étape de la deuxième lecture.

Un comité permanent doit cependant se pencher sur la proposition avant que celle-ci ne soit revue en Chambre pour la troisième lecture. Puisque la campagne électorale commencera officiellement dans un peu plus d'une semaine, le projet risque fort de mourir au feuilleton.

Nord de l'Ontario

Industrie forestière