•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Travail saisonnier : le N.-B. veut faire pression sur Ottawa

Gilles Lepage serre la main de Fernand Thibodeau
Gilles Lepage veut travailler main dans la main avec les travailleurs saisonniers Photo: Radio-Canada/ Héloïse Bargain
Radio-Canada

Le ministre du Travail du Nouveau-Brunswick, Gilles Lepage, veut lancer une table de concertation avec le fédéral pour trouver des solutions au problème de l'assurance-emploi. La saison de la pêche au crabe et au homard s'annonce courte et les travailleurs saisonniers craignent de ne pas pouvoir se rendre admissibles à l'assurance-emploi.

Un texte de Héloïse Bargain

La réunion entre le ministre et les travailleurs saisonniers s’est tenue jeudi à huis clos dans le sous-sol de l’école des pêches de Caraquet. À la sortie, Gilles Lepage, visiblement satisfait qu’un accord ait été trouvé, affichait sa complicité avec le porte-parole du comité action assurance-emploi, Fernand Thibodeau. « On a décidé de travailler main dans la main pour faire des recommandations au gouvernement fédéral et faire de la pression » a-t-il annoncé.

Le ministre ajoute que ces recommandations seront adressées à Ottawa dans les prochains jours. « En termes de recommandations, c’est de s’assurer que nos citoyens, nos travailleurs aient les moyens nécessaires pour survivre et c’est ce qu’on veut » a-t-il déclaré, sans toutefois préciser quelles mesures concrètes il souhaiterait que le fédéral mette en place.

Après avoir organisé de nombreuses manifestations, Fernand Thibodeau se réjouit de cette nouvelle. « C’est un gros cadeau qu’on a, parce que ça fait longtemps que je voulais travailler dans le cadre d'une table de concertation ». Il invite par ailleurs les associations de pêcheurs à se joindre à cette table.

« Ping pong fédéral-provincial »

Ali Chaisson, directeur général de la SANB Ali Chaisson, directeur général de la SANB souhaite voir des politiques à long terme se mettre en place dans les régions. Photo : Radio-Canada/ Héloïse Bargain

Le directeur de la SANB, Ali Chaisson, également présent à la réunion, aimerait que les discussions prennent de la hauteur. « La minute qu’on joue le ping pong fédéral-provincial, on n'arrive jamais à trouver de solutions. Il faut réfléchir à ces questions-là de manière très holistique. »

Est-ce qu’être Acadien ça veut dire qu’il faut travailler dans les usines à poisson et avoir des conditions du tiers-monde? C’est ça, l’avenir de nos régions?

Ali Chaisson, directeur général de la SANB

M. Chaisson attend encore de voir avec quelles propositions à long terme les gouvernements provincial et fédéral arriveront à la table.

Nouveau-Brunswick

Emploi