•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre de décès liés à une surdose d'opioide en hausse chez les jeunes

Des comprimés de fentanyl, un puissant analgésique
Des comprimés de fentanyl, un puissant analgésique Photo: La Presse canadienne / Graeme Roy
Radio-Canada

Une nouvelle étude de l'Hôpital St-Michael de Toronto montre que le nombre de morts liées à des surdoses d'opioïdes a fortement augmenté chez les adolescents et les jeunes adultes en Ontario en 2010 et 2015.

Les chercheurs ont découvert qu'un décès sur neuf chez les Ontariens âgés de 15 à 24 ans était lié à une surdose en 2015 soit le double pratiquement par rapport à cinq ans plus tôt. La proportion était d'un décès sur 15 en 2010 dans cette tranche d'âge.

Par ailleurs, ils ont déterminé qu'un décès sur six chez les Ontariens âgé de 25 à 34 ans était lié à une surdose d'opioïde en 2015.

L'auteure principale de l'étude, la chercheuse Tara Gomes, affirme que les jeunes ont besoin d'être davantage informés sur les dangers des drogues et sur les façons d'obtenir de l'aide.

Selon elle, il est temps de se dire que les toxicomanes ne sont pas les seuls à consommer de la drogue et qu'il faut avoir l'esprit plus ouvert pour fournir de la naloxone, un médicament qui peut neutraliser les effets des opioïdes et prévenir les surdoses, dans les lieux que les jeunes fréquentent comme les écoles secondaires, les universités et les festivals de musique.

La chercheuse admet que si la majorité des personnes qui succombent à des surdoses ont tendance à être un peu plus âgées, il est quand même temps de se pencher sur la manière dont les services de santé sont offerts aux adolescents.

« Ils pourraient être intimidés. Ils pourraient ne pas savoir à qui s'adresser pour avoir accès à ces services. Ils pourraient même ne pas être à l'aise de prendre un rendez-vous chez leur médecin pour en parler si leurs parents s'occupent de ces choses-là habituellement », explique Tara Gomes.

C'est une population très différente et nous devons nous pencher sur les meilleures façons de leur fournir des informations pour qu'ils puissent prendre en charge leur propre santé.

Tara Gomes, coauteure de l'étude

C'est aussi à cet âge que plusieurs commencent à expérimenter avec les drogues, ajoute-t-elle. Les drogues illégales, même celles qui ressemblent à des médicaments peuvent contenir du fentanyl et se révéler particulièrement dangereuses pour ceux qui en prennent pour la première fois, explique Tara Gomes.

Selon la recherche, la proportion de décès liés à une surdose d'opioïde a aussi pratiquement triplé en Ontario entre 2010 et 2015.

L'étude a été publiée jeudi dans le Journal of Addiction Medicine et a aussi reçu la participation de chercheurs de l'Institut de recherche en services de santé.

Toronto

Santé publique