•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 10 millions en chambres d'hôtels pour les sinistrés des inondations au Québec

Le père, la mère et trois des enfants de la famille Bhatti
La famille Bhatti est l'une des victimes des inondations de l'an dernier au Québec. Photo: Radio-Canada / Simon Nakonechny
Radio-Canada

Plusieurs victimes des inondations de l'an dernier au Québec reprochent au gouvernement d'avoir dépensé des montants faramineux pour leur payer des chambres d'hôtel, alors qu'il aurait pu accélérer le traitement de leur dossier et utiliser cet argent pour payer la reconstruction de leur maison.

Le gouvernement québécois a dépensé jusqu’à maintenant plus de 10,3 millions de dollars en chambres d’hôtel pour les 1210 familles sinistrées qui ont dû être relogées.

Quarante-quatre familles vivent d’ailleurs toujours à l’hôtel, attendant qu’une décision finale soit prise dans leur dossier.

« C’est comme si nous sortions de prison »

La famille Bhatti, composée de deux parents et de leurs quatre enfants, a eu accès à une maison louée il y a trois jours seulement. Elle a passé presque huit mois dans deux chambres au Holiday Inn de Pointe-Claire.

Les Bhatti attendent une décision du gouvernement concernant la possibilité ou non de reconstruire leur maison de l’île Bizard.

Lundi, la Croix-Rouge, qui administre les allocations de logement temporaire accordées par Québec, a finalement déménagé la famille dans une maison en rangée à deux étages à Kirkland.

Selon le père, Tauseef Bhatti, cela fait un énorme bien pour le moral. « C’est comme si nous sortions de prison », dit-il.

M. Bhatti se demande pourquoi ce déménagement n’a pas eu lieu avant, puisque le loyer de la maison ne coûte qu’une fraction du prix d'une chambre d’hôtel.

Nourriture et objets personnelsL'une des chambres d'hôtel de la famille Bhatti Photo : Radio-Canada / Simon Nakonechny

Selon la Croix-Rouge, le coût moyen d’une chambre d’hôtel est de 120 $ la nuit. À ce tarif, il en a donc coûté plus de 55 000 $ pour le séjour de la famille Bhatti. De plus, 30 $ par personne sont alloués en tant qu’indemnités de repas lors du séjour à l’hôtel.

M. Bhatti indique qu’il a demandé en juin dernier à la Croix-Rouge d’aller vivre dans un appartement plutôt qu’à l’hôtel, mais qu’on lui a répondu que ce n’était pas possible.

La Croix-Rouge affirme qu’elle observe les directives du ministère de la Sécurité publique.

Quant au ministère, il affirme que c’est à la Croix-Rouge de trouver un logement aux sinistrés, de payer les factures et d’ensuite réclamer au gouvernement les frais engagés.

Le ministère note également que les 44 familles qui vivent actuellement à l’hôtel n’ont pas été là depuis l’évacuation de leur résidence. Certaines y sont parce que leur maison est actuellement en reconstruction.

Le mois dernier, Québec avait déboursé un total de 148,4 millions de dollars en compensations pour les victimes des inondations. Seulement un quart des dossiers est toutefois considéré comme totalement réglé.

D'après un texte de Simon Nakonechny, de CBC

Politique provinciale

Politique