•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les écoles de la Commission scolaire du Fer plus vétustes que prévu

Une fenêtre
Un détail de l'École Manikoutai, à Sept-Îles Photo: Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Les écoles du Québec sont en plus mauvais état qu'on ne le croyait. Selon un document du ministère de l'Éducation, la Commission scolaire du Fer a vu le coût des rénovations à effectuer augmenter de 5 111 % en un an.

Le document du ministère détaille le « déficit de maintien d'actif », c'est-à-dire le coût de remplacement des éléments vétustes des écoles. Pour la Commission scolaire du Fer, ces coûts de rénovation ont bondi depuis l'an dernier de 2,8 millions de dollars à 148 millions de dollars.

Cet écart s'explique cependant par une nouvelle grille d'évaluation, selon le directeur général de la Commission scolaire du Fer, Lucien Maltais.

Par exemple, les problèmes de plomberie et d'électricité, dans les cours d'école ou dans les vestiaires, n'étaient pas comptabilisés par le passé, selon lui.

Lucien Maltais, directeur général de la Commission scolaire du FerLucien Maltais, directeur général de la Commission scolaire du Fer Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Depuis quelques années, 2-3 ans, le ministère nous demande d'être beaucoup plus à jour dans ces données-là. Nous, on avait un peu de retard [en raison de] notre effectif au niveau des ressources matérielles.

Lucien Maltais, directeur général de la Commission scolaire du Fer

Lucien Maltais ajoute que le maintien en état de bâtiments à Fermont pèse lourd dans la balance. « Dans ce 150 millions, il y a peut-être un 50 millions qui vient juste du secteur de Fermont, là où les installations datent des années 70 », indique-t-il.

Sur la Côte-Nord, seule la Commission scolaire de la Moyenne-Côte-Nord a aussi augmenté son déficit de maintien d'actifs. Entre les évaluations de 2016-2017 et de 2017-2018, le montant a augmenté de 1 800 000 à 10 350 000 $.

Le Plan québécois des infrastructures, publié en mars, indique qu'environ la moitié des écoles primaires et secondaires seraient dans un mauvais état.

Dans son plus récent budget, le gouvernement libéral a haussé les dépenses en éducation de 5 % pour atteindre 18,9 milliards de dollars.

Côte-Nord

Éducation