•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada pourrait bientôt réglementer les brosses à barbecue

Santé Canada pourrait bientôt réglementer les brosses à barbecue
Radio-Canada

Santé Canada a demandé au Conseil canadien des normes d'établir des normes volontaires pour les brosses à barbecue, qui devrait être prêtes d'ici 12 à 18 mois.

Il n’existe à l’heure actuelle aucune norme de sécurité, de fabrication, ni de vérification de ces produits.

« C’est merveilleux, c’est enfin une réponse à ce que nous demandions », affirme Lisa Wadden, résidente de Dartmouth, qui a un filament métallique de brosse à barbecue coincé dans la gorge depuis 2014.

« Le problème avec ces brosses, c’est que nous ne savons pas d’où elles viennent ni comment elles sont fabriquées. Nous ne connaissons pas leur solidité. Il n’y a pas vraiment de recommandations sur leur durée d’utilisation », explique Lisa Wadden.

C’est comme une aiguille dans une botte de foin, et malheureusement l’aiguille est dans ma gorge.

Lisa Wadden, résidente de Dartmouth

Des filaments en métal peuvent se détacher de ces brosses et se retrouver dans les aliments. Ils peuvent ensuite se loger dans la langue du consommateur, dans son oesophage ou ailleurs dans son système digestif et causer d’importantes lésions.

Il s’est produit neuf incidents du genre au pays en 2017, selon le gouvernement fédéral. Santé Canada recommande aux utilisateurs d’inspecter régulièrement leur brosse, leur barbecue et la nourriture cuite sur cet appareil, et de jeter toute brosse dont les filaments se détachent ou même semblent prêts à se détacher.

Santé Canada demande à la population de lui signaler tout incident avec des filaments de brosse à barbecue. Le magasin où le produit a été acheté devrait aussi être informé de l’incident.

Le filament se trouve tout juste sous le larynxRadiographie montrant le filament métallique d'une brosse à barbecue coincée dans la gorge de Lisa Wadden. Photo : Gracieuseté de Lisa Wadden

La brosse employée par Mme Wadden et son mari était en bon état, dit-elle. Il est difficile de distinguer des filaments de brosse sur la grille de tout barbecue ou dans la nourriture, explique-t-elle. C’est pourquoi elle demande une interdiction des brosses à barbecue.

Santé Canada précise, dans un courriel envoyé à CBC, qu’il s’agit de formuler des normes pour tester et étiqueter les brosses à barbecue, et non pour les interdire. Les autorités et l’industrie travaillent pour rendre volontairement le produit plus sécuritaire.

Lisa Wadden ajoute qu’elle n’utilisera plus jamais une brosse à barbecue métallique. Ces jours-ci, elle emploie une boule de papier d’aluminium chiffonné pour nettoyer la grille de son barbecue. Cette méthode est tout aussi efficace que l’emploi d’une brosse, dit-elle.

Avec les informations de CBC

Nouvelle-Écosse

Santé publique