•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un recours collectif contre Facebook lancé au Canada

Un homme au clavier d'un ordinateur se branche sur le réseau social Facebook.
Des usagers Facebook d’un partout dans le monde répondant à certains critères précis sont admissibles au recours collectif intenté par le cabinet Koskie Minsky LLP. Photo: Associated Press / Eraldo Peres

Un cabinet d'avocats torontois a intenté mercredi un recours collectif global de deux milliards de dollars contre Facebook pour l'utilisation abusive de renseignements personnels de ses utilisateurs.

Dans sa demande d’action collective, la firme Koskie Minsky LLP allègue que le réseau social était conscient que sa plateforme pouvait aisément et promptement être utilisée par une tierce partie pour voler des données personnelles de ses usagers.

Elle reproche à Facebook un manque de contrôle sur les activités de tierces parties qui conçoivent des applications et à qui le réseau a accordé un accès à sa plateforme. Cet écart a mené à l’utilisation de renseignements personnels de millions d’utilisateurs à des fins détournées, selon la requête.

Des usagers Facebook d’un peu partout dans le monde, répondant à certains critères précis, sont admissibles au recours collectif.

« Le monde entier est témoin des conséquences de la mauvaise gestion des données personnelles des utilisateurs du réseau Facebook », soutient l’avocat Kirk Baert, du cabinet Koskie Minsky LLP.

Facebook est éclaboussé par le scandale mettant en cause la firme Cambridge Analytica. Les données personnelles de 87 millions d'utilisateurs du réseau social, dont plus de 600 000 au Canada, auraient été collectées par l’entreprise britannique et utilisées à des fins politiques.

Selon Me Baert, le dossier Cambridge Analytica « n’est que le début de l’histoire ».

Cybersécurité

Justice et faits divers