•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une rencontre politique « en temps et lieu » sur le 3e lien, promet la ministre Tremblay

Véronyque Tremblay
Véronyque Tremblay Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

N'en déplaise au maire de Lévis qui souhaite une rencontre politique dans les plus brefs délais avec le Bureau de projet pour le troisième lien, la ministre déléguée aux Transports n'a pas l'intention d'accélérer le pas pour répondre à sa demande.

Un texte de Louise Boisvert

Gilles Lehouillier réclame depuis une quinzaine de jours une rencontre politique pour discuter le plus tôt possible des orientations à donner aux études à venir pour le troisième lien.

La ministre Véronyque Tremblay n'a pas changé d'idée. Il est trop tôt pour le faire. Les maires ont été rencontrés à l'automne. Il n'y a rien qui justifie une rencontre à ce moment-ci.

C'est le député de Lévis, François Paradis, qui a interpellé Mme Tremblay, au nom du maire Lehouillier, lors de l'étude des crédits qui se poursuit à l'Assemblée nationale. « Le maire de Lévis ne saura pas aujourd'hui à quel moment il sera convoqué pour une rencontre », déplore-t-il.

Véronyque Tremblay a rappelé que les maires de Québec et Lévis ont été consultés à l'automne. « Ils sont au courant de la démarche et de l'orientation donnée dans l'appel d'offres pour l'étude d'opportunité », affirme-t-elle.

La ministre confirme que le groupe qui mènera l'étude jusqu'en 2020 est maintenant choisi. Le nom et le coût du contrat seront dévoilés sous peu.

Les ponts de Québec et Pierre-Laporte.Les ponts de Québec et Pierre-Laporte. Photo : Radio-Canada / Sébastien Vachon

Faits saillants

La ministre Tremblay répète son engagement de dévoiler les premiers faits saillants des études sur le troisième lien avant le déclenchement des élections. « Par souci de transparence, on le sait, il y a des élections le 1er octobre prochain », explique-t-elle.

Les faits saillants seront tirés des travaux entamés par le Bureau de projet, il y a quelques mois.

Il sera trop tôt pour avoir de l'information comme où sera situé précisément le troisième lien, combien va-t-il coûter ou quel type de structure sera retenu. On va respecter l'échéancier annoncé le 4 décembre dernier.

Véronyque Tremblay, ministre déléguée aux Transports

« On va rester sur notre appétit encore longtemps », a conclu le député de Lévis, regrettant de ne pas avoir plus de précisions à temps pour la campagne électorale.

Prolongement de l'autoroute 40

Par ailleurs, la ministre a confirmé l'intention du gouvernement de remettre à jour l'étude réalisée en 2003 sur le prolongement de l'autoroute 40 jusqu'à Saint-Augustin-de-Desmaures.

Les données recueillies lors de l'étude d'opportunité pour le troisième lien pourront servir à nourrir la réflexion.

Véronyque Tremblay ajoute cependant que l'étude pour le prolongement se fera en parallèle. « Ce sera un intrant pour l'étude » affirme-t-elle.

Québec

Politique municipale