•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cliniques-écoles pour mieux former les futures infirmières

L'étudiante Marie-Jessie Lavoie fait une prise de sang à employé du Cégep de Rivière-du-Loup.

L'étudiante Marie-Jessie Lavoie fait une prise de sang à employé du Cégep de Rivière-du-Loup.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les cégeps de Rivière-du-Loup et de La Pocatière ont créé des cliniques-écoles pour permettre à leurs étudiants en soins infirmiers de mettre leurs apprentissages en pratique tout au long de leur formation.

Un texte d’Ariane Perron Langlois

La clinique-école du Cégep de Rivière-du-Loup est en place depuis janvier 2016. Elle offre des prises de sang, des injections, des pansements ou des suivis de tension artérielle, par exemple.

Ces services sont donnés par des étudiants de 2e et de 3e année en soins infirmiers. Ils sont réservés aux étudiants et au personnel du Cégep.

L’une des enseignantes responsables de la clinique-école, Jessica Lepage, affirme que les soins sont sécuritaires puisqu’ils sont supervisés en tout temps par un enseignant.

Gagner en confiance

Mme Lepage ajoute que la possibilité de pratiquer leurs différentes techniques sur de véritables patients représente un ajout important à la formation des étudiants.

Jessica Lepage, responsable de la clinique-école au Cégep de Rivière-du-LoupAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jessica Lepage, responsable de la clinique-école au Cégep de Rivière-du-Loup

Photo : Radio-Canada

Parfois, à l’hôpital, on est bousculés dans le temps. Il y a un stress qui s’ajoute. Ici, ils sont dans un environnement familier. On a le temps de bien les préparer avant et de faire une rétroaction après.

Jessica Lepage, responsable de la clinique-école au Cégep de Rivière-du-Loup

« Les premières fois, c’est quand même des choses assez stressantes, mais quand on vient à la clinique, on peut les faire souvent. Ça enlève un stress. Ça nous met en confiance », ajoute Marie-Jessie Lavoie, une étudiante de deuxième année en soins infirmiers.

Une clinique « mobile » à La Pocatière

Le Cégep de La Pocatière s’apprête à mettre sur pied une clinique-école pour ses étudiants en soins infirmiers. À compter de l’automne 2018, les étudiants et le personnel du Cégep pourront s’y présenter pour recevoir des services semblables à ceux offerts à Rivière-du-Loup.

Le projet prévoit aussi ouvrir les portes de la clinique-école à la population en général d’ici quelques années. Le moment précis dépendra du déroulement des premiers mois d’activité de la clinique.

La coordonnatrice du département de soins infirmiers au Cégep de La Pocatière, Louise Chénard, ajoute que la clinique est « mobile » et se déplacera dans le milieu pour offrir de l’information.

Louise Chénard, coordonnatrice du département de soins infirmiers au Cégep de La PocatièreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Louise Chénard, coordonnatrice du département de soins infirmiers au Cégep de La Pocatière

Photo : Radio-Canada

« On veut être près des gens. On ne voulait pas nécessairement être dans nos locaux, on veut sortir dans la communauté pour pouvoir donner tant de la promotion de la santé que la prévention de la maladie », souligne Mme Chénard.

Attirer de nouveaux étudiants

Les deux institutions espèrent que leurs cliniques-écoles leur permettront de se distinguer, ce qui pourrait attirer davantage d’étudiants et contrer les effets de la baisse démographique.

Selon la Fédération des Cégeps, seuls sept cégeps de la province ont mis en place une clinique-école pour leurs étudiants en soins infirmiers, incluant ceux de Rivière-du-Loup et La Pocatière.

On peut se pratiquer avec les mannequins, mais les mannequins ne parlent pas, tandis que les patients peuvent nous poser des questions. Ça nous aide à étudier, à réfléchir aussi.

Nicky Gagnon, étudiante en soins infirmiers au Cégep de La Pocatière

À l’heure actuelle, une centaine d’étudiants sont inscrits en soins infirmiers au Cégep de Rivière-du-Loup. Ils sont une quarantaine à La Pocatière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !