•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première femme à la tête de Santé publique Ottawa

La femme médecin est interviewé dans les locaux de Santé publique Ottawa.

La nouvelle médecin-chef de Santé publique Ottawa, Vera Etches.

Photo : Radio-Canada / Philippe Turgeon

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les conseillers municipaux d'Ottawa ont confirmé, mercredi, la Dre Vera Etches dans le poste de médecin-chef en santé publique. Elle devient ainsi la première femme à diriger Santé publique Ottawa (SPO), où elle travaille depuis neuf ans.

Originaire de Colombie-Britannique, la Dre Etches occupait cette fonction de façon intérimaire depuis le départ à la retraite du Dr Isra Levy en novembre dernier. Avant sa nomination intérimaire, elle était médecin-chef adjointe en santé publique depuis trois ans.

La Dre Etches dit vouloir poursuivre les efforts de son bureau pour lutter contre les maladies mentales et pour une saine alimentation.

Par ailleurs, la lutte contre les opioïdes et la campagne de sensibilisation de la population sur les conséquences sur la santé de la consommation de cannabis vont être également des questions prioritaires pour SPO.

« Nous savons que les gens ont une méconnaissance de l'impact du cannabis sur la santé, surtout sur celle des jeunes et le développement de leur cerveau », soutient la Dre Etches.

Elle ajoute que c'est le rôle de son bureau de fournir de l'information au public afin qu'il puisse faire des choix éclairés et de faire des recommandations aux décideurs sur des questions de santé publique.

Dans le cas du cannabis, pour protéger le public de la fumée secondaire, la Dre Etches rappelle que son bureau a fait des recommandations à la province afin qu'elle désigne des endroits sans fumée de cannabis.

Partenariat avec la Ville

Certaines recommandations de SPO ne sont pas toujours appréciées des autorités municipales. Ce fut le cas de celle concernant la mise en place de centres d'injection supervisée.

Comment la Dre Etches entend-elle gérer ces situations où il risque d'y avoir des divergences d'opinions avec la Ville ou le maire ? Elle soutient de façon très diplomatique que son rôle est de présenter aux élus les faits et les preuves.

Elle rappelle également que le maire d'Ottawa partage son objectif de protéger la santé des citoyens et qu'elle a à coeur le partenariat entre la Ville et SPO.

Avec les informations de Joanne Chianello

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !