•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'agent qui a arrêté Alek Minassian « ne veut pas être traité en héros »

Portrait de l'agent Ken Lam.
L'agent Ken Lam apparaît ici sur une photo dont la date est inconnue. Photo: Sing Tao Daily
Radio-Canada

La police de Toronto affirme que l'agent Ken Lam, qui a arrêté le suspect de l'attaque au camion-bélier de lundi, pense que le public et les médias devraient cesser de le qualifier de héros.

Les éloges envers le policier se sont multipliés depuis la publication d'une vidéo où on le voit arrêter Alek Minassian, seul, sans violence, alors que le suspect le menace en pointant un objet dans sa direction.

« Il veut s'assurer que tout le monde comprend qu'il n'est pas un héros, qu'il ne faisait que faire son travail », a indiqué le chef adjoint de la police de Toronto, Peter Yuen.

Ce dernier dit avoir été en contact avec l'agent de 42 ans à plusieurs reprises depuis l'attaque qui a fait 10 morts et 14 blessés lundi dans le nord de Toronto.

Il affirme que le moral de Ken Lam est bon pour l'instant, mais la journée de mardi a été « très difficile » pour le policier.

Après une expérience comme celle qu'il a vécue, il y aura de bons et de mauvais moments à traverser.

Peter Yuen, chef adjoint de la police de Toronto

Peter Yuen explique que Ken Lam va devoir suivre un programme d'assistance post-traumatique avant de pouvoir reprendre le service.

L'arrestation

Attaque de Toronto : une arrestation exemplaire

Le chef adjoint affirme que Ken Lam, un patrouilleur du poste 33, a immédiatement répondu à l'appel d'urgence lancé lundi.

Selon son récit, il s'est retrouvé à proximité du suspect et a ensuite mis en pratique la formation des agents sur la désescalade de la violence.

« La formation, c'est le facteur le plus important. Ça et aussi le fait que l'agent était compétent », croit Peter Yuen.

Peter Yuen en conférence de presse.Le chef adjoint de la police de Toronto, Peter Yuen, a expliqué que Ken Lam ne peut parler aux médias, parce qu'il est considéré comme un témoin dans une enquête pour 10 homicides. Photo : Radio-Canada

D'après Peter Yuen, Ken Lam est au service de la police de Toronto depuis maintenant sept ans.

Sa famille a immigré de Hong Kong il y a longtemps. Le policier est né et a grandi à Toronto.

Il a commencé sa carrière comme ingénieur, une profession qu'il a exercée durant plusieurs années avant de devenir policier.

Un bandeau annonçant le dossier de Radio-Canada sur l'attaque au camion-bélier

Forces de l'ordre

Justice et faits divers