•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de feu en plein air dans plusieurs endroits du sud-est du Manitoba

Un feu de brousse.
Plusieurs feux de broussailles comme celui-ci,dans un marécage de St. Clements, forcent plusieurs municipalités rurales du sud-est du Manitoba à interdire les feux en plein air. Photo: Radio-Canada / Travis Golby

Les conditions de sécheresse dans le sud-est du Manitoba ont provoqué plusieurs feux de broussailles, ce qui force de nombreuses municipalités rurales à interdire les feux à ciel ouvert, quelques semaines seulement après l'arrivée des températures printanières.

La municipalité rurale de St. Clements est particulièrement touchée par des conditions plus sèches qu'à la normale. Des incendies ont débuté dans des lieux où, normalement, il y aurait une accumulation de 10 cm d’eau, affirme le directeur des services de protection de la municipalité, Ken Sim.

La municipalité rurale longe la rivière Rouge du nord de Winnipeg jusqu'au lac Winnipeg. On y dénombre déjà une dizaine de feux de broussailles cette saison.

La municipalité rurale de St. Clements s'ajoute à celles de Springfield, de Brokenhead, de Taché, de Hanover, de Sainte-Anne, de Richot, d'Alexandre, de Gimli, de Reynolds, de De Salaberry et d'Emerson-Franklin, ainsi qu'à la ville de Morris, qui ont toutes mis en place des interdictions de feu en plein air au cours des deux dernières semaines.

Une carte du sud-est du Manitoba.Des interdictions de faire des feux s'appliquent à plusieurs régions. Photo : Province du Manitoa

Natalie Hassel, météorologue à Environnement Canada, estime que le sud du Manitoba a reçu moins de la moitié des précipitations normales au cours de l'hiver.

« Entre septembre et mars, il n'y a pratiquement pas eu de précipitations », rappelle-t-elle.

« Et la quantité que nous avons eue pendant cette période n'a pas fait une énorme différence », souligne-t-elle.

Le sud est plus sec que le reste de la province, qui a en général a reçu un niveau normal de précipitations.

Ainsi, il n'a pas plu en avril et seulement 4 cm de neige sont tombés sur le Manitoba, comparativement aux 10 cm de neige et aux 19,2 mm de pluie habituels.

Les systèmes de haute pression qui se sont arrêtés sur la partie sud de la province ont étouffé la formation de nuages, et une vague de froid a empêché la pluie et la neige de tomber ce printemps, soutient Natalie Hassel.

Selon la météorologue, des précipitations sont attendues au cours des prochains jours.

« Il y a une petite chance d'averses ce soir. Sinon, à plus long terme, lundi soir et mardi prochains, nous avons 40 % de probabilité d’averse », dit-elle, précisant que cs prédictions pourraient changer d'ici la semaine prochaine.

Manitoba

Environnement