•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La souris qui drague en chantant

Une souris Scotinomys teguina mâle.
Une souris Scotinomys teguina mâle Photo: Université du Texas/Bret Pasch
Agence France-Presse

Oubliez les cris stridents et inaudibles de leurs congénères : pour séduire, la Scotinomys teguina, une petite souris brune des forêts d'Amérique centrale, chante haut et fort.

Certains animaux développent des caractéristiques bien particulières pour augmenter leurs chances de se reproduire : le paon déploie sa queue, certains coléoptères bardent leur pénis d’épines... Le mâle Scotinomys teguina, lui, joue de ses cordes vocales.

Mais la sélection sexuelle ou la lutte pour la reproduction – l’un des deux mécanismes de la sélection naturelle – représente un coût pour l’animal, notamment énergétique. Pourquoi certains mâles investissent plus dans la reproduction que d’autres?

« Les mâles chanteurs n’interprètent leur difficile répertoire, coûteux en termes d’énergie, que s’ils pensent avoir assez d’énergie pour produire la chanson » et « combattre ou fuir », explique Tracy Burkhard de l’Université du Texas, coauteure de l’étude.

En cherchant à comprendre comment cela était possible, les chercheurs ont découvert que les mâles Scotinomys teguina qui chantaient le plus longtemps et le plus fréquemment présentaient des concentrations plus élevées en leptine.

Cette hormone est liée aux réserves de graisse dont dispose l’organisme. Plus on a de graisses (donc d’énergie en réserve) plus on produit de leptine.

« Nos résultats laissent à penser que les mâles peuvent être "attentifs" aux signaux qu’envoie leur organisme, qu’ils semblent capables d’adapter leur chant à l’énergie dont ils disposent », précise Tracy Burkhard à l’AFP.

Selon l’étude, parue dans la revue britannique Proceedings of the Royal Society B, les souris mélomanes émettent des trilles (ils répètent rapidement et alternativement deux notes conjointes), une composition à mi-chemin entre le chant du criquet et celui d’un bébé oiseau.

Leurs compositions peuvent durer jusqu’à 20 secondes, alors que les appels de la plupart des autres espèces de souris ne durent que trois secondes, détaille Tracy Burkhard.

Les femelles de l’espèce ont également été pourvues du don du chant, mais les mâles chantent plus longtemps et plus souvent.

Pour entendre le chant de la souris Scotinomys teguina :

Zoologie

Science