•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Caféier Boustifo de Ville-Marie poursuit Télébec, Cablevision, Bell, Vidéotron et Cogeco

Le propriétaire du Caféier Boustifo de Ville-Marie, Benoît Dessurault

Le propriétaire du Caféier Boustifo de Ville-Marie, Benoit Dessureault

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Radio-Canada

Le propriétaire du Caféier-Boustifo de Ville-Marie, Benoit Dessureault, intente une action collective contre Télébec, Cablevision, Bell, Vidéotron et Cogeco.

Avec les informations de Tanya Neveu

Il estime que son entreprise a été facturée injustement pour des frais de résiliation de contrat avec Télébec, une somme s'élevant à plus de 1600 $.

Un cabinet d'avocat spécialisé en actions collectives a décidé d'offrir ses services pour intenterune action collective.

Benoit Dessureault souhaite faire annuler les frais de résiliation et faire en sorte que cette pratique cesse.

Autres entreprises lésées ?

Il est donc à la recherche de propriétaires qui auraient eux aussi dû payer des frais de résiliation pour une ligne téléphonique ou un service d'Internet d'affaires.

On a déjà ciblé deux entreprises au Témiscamingue qui ont vécu la même chose que moi, soit des pénalités de 1800 à 2000 $ pour résilier des contrats de lignes téléphoniques. L’action collective est déposée pour être acceptée depuis le début de la semaine

Benoit Dessureault

« Moi, dit-il, j’ai commencé à la publiciser parce que je vais possiblement en être le représentant, donc le but c’est de la faire connaître et d’essayer le plus d’entreprises qui ont vécu ce type de problématique et de pénalité pour étoffer l’action collective », ajoute M. Dessureault

Abitibi–Témiscamingue

Justice et faits divers