•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une mère et un père tués dans l’attaque à Toronto

Le reportage de Philippe Leblanc

L'identité de deux autres des dix victimes de l'attaque au camion-bélier survenue lundi à Toronto a été confirmée, mercredi : il s'agit de Renuka Amarasingha et de Munir Najjar.

Mme Amarasingha, une Torontoise d’origine sri-lankaise, était la mère de famille monoparentale d’un garçon de 7 ans.

Elle travaillait pour le conseil scolaire public anglais de Toronto depuis 2015.

Le jour du drame, elle en était à sa première journée de travail à une nouvelle école, Earl Haig, en tant que conseillère en nutrition, indique le directeur de l'éducation au Toronto District School Board (TDSB), John Malloy.

C'est avec le coeur gros qu'on a appris la mort d'une employée du TDSB dont la vie a été écourtée tragiquement durant les événements horribles de lundi.

John Malloy, directeur de l'éducation au TDSB

La présidente du conseil scolaire, Robin Pilkey, et le représentant syndical, John Weatherup, ont eux aussi offert leurs condoléances aux proches de la victime.

Un bandeau annonçant le dossier de Radio-Canada sur l'attaque au camion-bélier

Un Jordanien aussi tué

Les autorités jordaniennes confirment par ailleurs que Munir Najjar a péri dans l'attaque de lundi.

L'homme visitait son fils à Toronto.

May Tartoussy, une amie du fils de la victime, raconte que la communauté arabe de la région de Toronto est sous le choc.

Tout le monde parle de cet événement et tout le monde est triste. Pas seulement pour notre ami, mais aussi parce que ce qui s'est passé a choqué Toronto en général.

May Tartoussy, amie du fils de la victime

Par ailleurs, les autorités coréennes ont confirmé que deux de leurs ressortissants étaient morts dans l'attaque. Un Coréen a aussi été blessé.

Toutefois, nous ne connaissons pas leur identité pour l'instant.

De son côté, l'Hôpital Sunnybrook, où sont soignés 8 des 14 blessés, indique que cinq d'entre eux demeurent dans un état critique.

Toronto

Justice et faits divers