•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux agents correctionnels accusés d’homicide involontaire à Dorchester plaident non coupable

Le pénitencier
Les faits allégués se sont produits au pénitencier de Dorchester, au Nouveau-Brunswick, situé au sud de Moncton. Photo: Facebook/ Service correctionnel du Canada
Radio-Canada

Deux agents correctionnels accusés d'homicide involontaire pour la mort d'un détenu au Nouveau-Brunswick vont subir un procès devant juge et jury.

Alvida Ross, 48 ans, et Mathieu Bourgoin, 31 ans, sont accusés d’homicide involontaire et de négligence criminelle pour la mort de Matthew Hines, en 2015, dans le pénitencier de Dorchester.

Les accusés, qui étaient représentés en cour mercredi matin par leur avocate Alison Ménard, ont choisi de subir un procès devant juge et jury.

Leur enquête préliminaire aura lieu du 29 octobre au 2 novembre.

La Gendarmerie royale du Canada ne soupçonnait aucun acte criminel au départ pour expliquer la mort de Matthew Hines, qui avait été aspergé de gaz poivré de façon répétitive en prison.

Mais l’enquêteur correctionnel a conclu que le personnel a employé une force injustifiée et qu’il n’a pas répondu à une urgence médicale.

Plan rapproché de Matthew Hines, portant une casquette et une chemise à carreaux.Matthew Ryan Hines est mort le 27 mai 2015 au pénitencier de Dorchester, au Nouveau-Brunswick. Photo : Collection personnelle

Matthew Hines, 33 ans, purgeait une peine de cinq ans d’emprisonnement, pour vol notamment, lorsqu’il est mort le 26 mai 2015. Les autorités ont dit aux membres de sa famille qu’il était mort de convulsions.

Les deux agents correctionnels sont en congé administratif, selon le Service correctionnel du Canada.

Avec des informations de Michel Nogue

Avec les informations de La Presse canadienne

Nouveau-Brunswick

Justice et faits divers