•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'UQAT se démarque lors du concours de jeux vidéo d'Ubisoft

Un jeune homme et une jeune femme sont assis côte à côte et jouent ensemble.

Des joueurs testent « Minors », un prototype de jeu développé par des étudiants de l'UQAT Montréal (archives)

Photo : Radio-Canada / Jérôme Labbé

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'expertise en création de jeu vidéo de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) a été reconnue par Ubisoft, une entreprise de jeu vidéo reconnue mondialement, dans le cadre d'un concours universitaire.

Avec les informations d'Angie Landry

L'UQAT a notamment été récompensée pour le jeu Minors, qui a reçu le prix du meilleur prototype et celui de la meilleure expérience utilisateur.

L'équipe conjointe de l'UQAT et de la Polytechnique a pour sa part reçu le prix de la meilleure direction artistique et le prix du public pour le jeu Gloomi.

Le professeur et responsable du Centre de l'UQAT à Montréal, Simon Dor, explique que ces distinctions vont donner une visibilité importante pour l'université.

Ça donne une très grande visibilité, c'est-à-dire que même pour les gens qui nous connaissaient déjà, à partir du moment où on remporte des prix comme ceux-là, ça démontre que nous ne sommes pas une école parmi d'autres, mais qu'on a vraiment quelque chose à apporter.

Une citation de : Simon Dor, professeur et responsable du Centre de l'UQAT à Montréal

« On a vraiment des équipes qui sont capables de pousser jusqu'au bout des concepts et pour ça, c'est extrêmement positif. Ça montre qu'il y a du travail qui a été fait depuis longtemps et que ça porte maintenant ses fruits », ajoute-t-il.

Une formation réputée

L'étudiant et finissant en création 3D à l'UQAT, Nicolas Crevier, soutient que la formation donnée par l'université a beaucoup à voir dans cette victoire.

Celui qui a travaillé sur le jeu Minors explique que la formation de l'UQAT n'a rien à envier aux autres universités qui œuvrent dans ce domaine.

« L'UQAT nous permet d'explorer tout ce qui touche l'univers des jeux vidéo. Moi, en étant artiste 3D, sans l'UQAT, je n'aurais pas réussi à produire ce que j'ai produit dans les 10 dernières semaines dans le cadre du concours », dit Nicolas Crevier.

« Mais en bout de ligne, ce qui est vraiment intéressant, ce que l'UQAT permet aussi d'apprendre beaucoup au niveau du design. Sans les apprentissages en design de mes collègues, le jeu n'aurait pas été aussi intéressant », ajoute-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !