•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au coeur de la zone démilitarisée entre les deux Corées

Taesung-dong, dit le Village de la Liberté, du côté sud de la DMZ. Du côté nord: Kijong-dong, dit le Village de la Paix. Avril 2018.
Taesung-dong, dit le Village de la Liberté, du côté sud de la DMZ. Du côté nord, Kijong-dong, dit le Village de la Paix. Avril 2018. Photo: Radio-Canada / Anyck Béraud

Pour l'ex-président américain Bill Clinton, c'est l'un des endroits les plus effrayants au monde. La zone démilitarisée, qui sert de frontière entre le Nord et le Sud, est fortement armée et gardée. Des centaines de milliers de soldats y sont déployés. Mais c'est aussi là que vivent quelques centaines de personnes.

Un photoreportage d'Anyck Béraud

Des barbelés, des miradors, des barrages, des postes de contrôle. Pas de doute, nous sommes en route vers la zone démilitarisée (DMZ).

En route vers la DMZ. Avril 2018.En route vers la DMZ. Avril 2018 Photo : Radio-Canada / Anyck Béraud

Destination : Taesung-dong, surnommé le Village de la Liberté, où vivent 201 âmes. Il faut être né ici, ou être un descendant de villageois, pour avoir le droit d'y vivre.

Les résidents n’ont pas à payer d’impôt et les hommes sont exemptés de leur service militaire. Il y a aussi un couvre-feu, de minuit à l’aube, explique notre escorte du Commandement des Nations unies en Corée.

Notre visite - nous sommes une centaine de journalistes ce jour-là - est encadrée, avec des consignes sur ce que l'on peut filmer ou photographier. Et nous ne pourrons pas circuler partout dans le village.

Taesung-dong, dans la DMZ. Avril 2018.                      Taesung-dong, dans la DMZ. Avril 2018. Photo : Radio-Canada / Anyck Béraud

Kim Dong-ku est natif du village. Il en est le maire depuis 2012.

Il explique le silence qui règne par le fait que les haut-parleurs ont arrêté de diffuser leur message de propagande depuis la veille. Ceux de la Corée du Sud comme ceux de la Corée du Nord.

Le maire apprécie aussi l’apaisement actuel entre les deux frères ennemis. « Ça se sent dans le village », dit-il.

Le maire de Taesung-dong. Avril 2018Le maire de Taesung-dong. Avril 2018 Photo : Radio-Canada / Anyck Béraud

Le Nord est situé à environ 2 kilomètres d’ici. Cet immense drapeau qui surplombe le paysage au loin est situé dans le village de Kijong-dong, le Village de la Paix, construit dans la zone démilitarisée dans les années50.

 Kijong-dong, avril 2018.Kijong-dong, avril 2018. Photo : Radio-Canada / Anyck Béraud

Pyongyang dit que des agriculteurs y vivent. Mais il serait désert, une coquille vide. Les Sud-Coréens le surnomment le Village de la Propagande. Reste que, du côté sud, ça ne semble pas très animé à Taesung-dong.

Taesung-dong, avril 2018.Taesung-dong, avril 2018. Photo : Radio-Canada / Anyck Béraud

Nous y avons surtout croisé des soldats.

Des soldats et des agriculteurs. DMZ. Avril 2018.                 Des soldats et des agriculteurs. DMZ. Avril 2018. Photo : Radio-Canada / Anyck Béraud
 Taesung-dong, avril 2018.                              Taesung-dong, avril 2018. Photo : Radio-Canada / Anyck Béraud

Il n’y a pas de commerces. La salle de cinéma sert aussi aux réunions.

                               Salle de cinéma (commanditée par l'un des grands conglomérats sud-coréens). Taesung-dong, avril 2018. Salle de cinéma (commanditée par l'un des grands conglomérats sud-coréens). Taesung-dong, avril 2018. Photo : Radio-Canada / Anyck Béraud

Les jeunes vont faire leur vie ailleurs, selon le maire. D’ailleurs, il y a seulement une garderie et une école primaire.

École de Taesung-dong, avril 2018.École de Taesung-dong, avril 2018. Photo : Radio-Canada / Anyck Béraud
École de Taesung-dong, avril 2018École de Taesung-dong, avril 2018 Photo : Radio-Canada / Anyck Béraud

Des élèves de l’extérieur du village sont admis depuis quelques années, car la population est en déclin. Pour les attirer, il y a notamment des cours d’anglais dispensés par des soldats américains. La direction soutient que tout est fait pour assurer aux élèves un cadre serein, si près de la Corée du Nord.

Transformer le sens de l'acronyme DMZ pour faire rêver les enfants. École de Taesung-dong, avril 2018.Transformer le sens de l'acronyme DMZ pour faire rêver les enfants. École de Taesung-dong, avril 2018. Photo : Radio-Canada / Anyck Béraud

Le maire, lui, espère que le calme relatif entre les deux Corées va se poursuivre après le sommet des deux leaders vendredi.

Du côté de sud de la DMZ. Avril 2018Du côté de sud de la DMZ. Avril 2018 Photo : Radio-Canada / Anyck Béraud

International