•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Polémique en Alberta entourant un doctorat honorifique pour David Suzuki

Photo de l'environnementaliste David Suzuki
L'Université de l'Alberta remettra le 7 juin prochain un doctorat honorifique à David Suzuki. Photo: La Presse canadienne / Chris Young

L'Université de l'Alberta est sévèrement critiquée depuis qu'elle a annoncé son intention de décerner un doctorat honorifique à l'environnementaliste canadien David Suzuki. Le doyen de la faculté d'ingénierie de l'Université de l'Alberta, Fraser Forbes, qualifie ce geste de trahison.

Dans une lettre publiée sur la page web de la faculté, M. Forbes estime que la décision de l’université vient d’engendrer la « pire crise » de l’établissement en 30 ans.

« Cela m’attriste beaucoup de constater que l’Université ait déshonoré les Albertains avec cette décision. Je crois que notre université est déconnectée des gens à qui elle est censée offrir ses services », écrit le professeur dans sa lettre.

David Suzuki devrait recevoir le doctorat honorifique en science le 7 juin prochain.

Fraser Forbes n’est, par ailleurs, pas le seul à critiquer cette annonce. Le professeur d’économie et architecte du plan de changement climatique de l'Alberta, Andrew Leach, a exprimé sur Twitter son désaccord avec le choix de l’Université. Il est content pour les étudiants que la collation des grades ait lieu à une autre date.

« Ça m’évite de prendre une décision horrible : ce n’est pas vrai que je vais partager la scène avec David Suzuki alors qu’il recevra un doctorat honorifique de l’Université de l’Alberta », a-t-il écrit. M. Forbes indique dans sa lettre que la communauté des ingénieurs se sent « blessée et dévaluée ».

L’Université se défend

« Nous comprenons que l'industrie pétrolière est importante en Alberta », dit la direction de l'Université dans une déclaration. « Nous sommes conscients que la situation actuelle entourant le projet de pipeline Trans Mountain soulève de la colère et de la frustration. »

L’établissement scolaire explique que la remise de ce doctorat honorifique ne signifie pas que l’Université est d'accord avec le récipiendaire. Elle reconnaît plutôt l’ensemble de son oeuvre et ses contributions.

C’est le Sénat de l’Université seul qui choisit les récipiendaires. Les facultés comme la faculté d’ingénierie ne sont pas consultées dans ce processus de sélection.

Rectificatif : Une version précédente de ce texte indiquait que c'est le conseil d'administration qui choisit les récipiendaires. Il s'agit en fait du Sénat.

Selon M. Forbes, il est important que l’Université de l’Alberta continue d’offrir des cours en ingénierie « exceptionnels ». Il affirme qu'elle doit devenir une chef de file en ce qui concerne l’enseignement du rôle de l’industrie énergétique et des ressources dans la société.

Alberta

Société