•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« J'ai vu des gens être projetés dans les airs », raconte un témoin de l'attaque à Toronto

Un homme tient sa femme dans les bras près des lieux de l'attaque.

Farzad Salehi console sa femme Mehrsa Marjani, qui a été témoin de l'attaque.

Photo : La Presse canadienne / Aaron Vincent Elkaim

Radio-Canada

« J'ai vu des gens être projetés dans les airs. Des gens criaient, hurlaient. » De nombreux témoins ont assisté à l'attaque au camion-bélier qui a fait 10 morts dans le nord du centre-ville de Toronto lundi. Spectateurs malgré eux, ils décrivent la course folle de la camionnette et la panique qui s'en est suivi.

Kasra Ebrahimi, une étudiante qui se trouvait au sud de la rue Yonge, près de l’avenue Byng, vers 13 h 30, a vu la camionnette foncer et frapper des gens.

« Ça ressemblait à un film, a-t-elle expliqué, précisant avoir vu par la suite quatre ou cinq personnes étendues sur le sol. Je ne pense pas qu’elles étaient encore vivantes. »

La confusion générale s'est emparée du quartier de North York lorsqu'une fourgonnette blanche a accéléré pour happer des piétons en plein après-midi. La police a procédé à l'arrestation du conducteur moins d'une demi-heure après être arrivée sur les lieux.

Des forces de l'ordre transportent un corps.

Les secours ont transporté de nombreuses victimes après cette attaque au camion-bélier.

Photo : The Canadian Press / Aaron Vincent Elkaim

Dainis Cevers se rendait en voiture chercher un proche dans une église voisine lorsque le suspect lui a coupé la route en accélérant. M. Cevers, qui a vu le véhicule percuter un piéton de plein fouet, a raconté s'être arrêté pour venir en aide au blessé.

« J’ai essayé de voir s’il allait bien, mais il saignait de la tête. Il était inconscient, avec les yeux ouverts », a-t-il mentionné.

Témoin de la scène, Peter Kang a confirmé au réseau CTV News que le conducteur de cette camionnette ne cherchait pas à ralentir.

« Si ça avait été un accident, il aurait arrêté, a-t-il indiqué. Mais la personne continuait sur le trottoir. Il aurait pu arrêter. »

Présent dans le nord de la rue Yonge, Phil Zullo a vu la police poursuivre cette camionnette. Cinq, six personnes recevaient alors des premiers soins par des passants et des ambulanciers, a-t-il relaté.

C'était épouvantable, brutal. Des gens partout, des souliers, des chandails et des casquettes sur le sol et des corps qui étaient complètement recouverts de couvertures.

Phil Zullo, un témoin

Des trottoirs bondés

Vasiola Bibolli a quant à elle évité de justesse cette camionnette au moment où elle sortait d’un Starbucks. Elle ne l’avait pas vu arriver, mais un ami l’a retenue. Quelques secondes plus tard, le véhicule a renversé deux personnes, dont une vieille dame.

« Les gens ont vraiment commencé à paniquer », a avoué cette étudiante en droit de 30 ans, tout en soulignant que les trottoirs étaient bondés à ce moment de la journée.

Le conducteur roulait « comme un fou », a déclaré Amir Bahmeyeh, un étudiant originaire d’Iran, qui a croisé ce camion-bélier en sortant du métro.

Au volant de sa voiture, Nana Agyeman-Badu a également vu ce carnage. Une femme, a-t-il raconté, a tenté de s’écarter de la route pour éviter la collision avant d’être coincée dans un abribus. Elle a finalement été renversée avec tout le verre brisé sur elle.

Noorani Barsat, gérant d’un restaurant, s’est précipité à l’extérieur après avoir entendu des cris. Il a alors aperçu un homme grièvement blessé.

« J'ai couru là-bas, j'ai apporté de l'eau et une serviette à cet homme blessé, mais il était inconscient », a-t-il affirmé.

Les autorités ignorent les motifs d'Alek Minassian, l'homme de 25 ans qui a été arrêté par les policiers. Il doit comparaître mardi devant la Cour de justice de l'Ontario.

La première heure de l’attaque

  • Vers 13 h 30, la police de Toronto reçoit un appel au sujet d’un véhicule, au coin de la rue Yonge et de l’avenue Finch, roulant sur les trottoirs en direction sud vers l’avenue Sheppard et percutant les piétons.
  • La Toronto Transit Commission (TTC) interrompt le service de métro sur la ligne 1, au nord de l’avenue Sheppard, alors que le véhicule est rendu à la hauteur du North York Center.
  • L’accès à la rue Yonge est fermé aux voitures et aux piétons entre l’autoroute 401 et l'avenue Cummer.
  • Environ 26 minutes après avoir reçu l’appel, la police de Toronto localise le véhicule et procède à l’arrestation du conducteur, sur l’avenue Poyntz, juste à l’ouest de Yonge Street.
  • En après-midi, la police de Toronto fait un premier point de presse. Le maire de Toronto, John Tory, et le vice-chef de la police, Peter Yuen, font part d’un premier bilan.
Un bandeau annonçant le dossier de Radio-Canada sur l'attaque au camion-bélier
Avec les informations de La Presse canadienne

Justice et faits divers