•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tragédie des Broncos : le métier difficile des ambulanciers

Le reportage de Lise Ouangari

La collision entre l'autocar des Broncos de Humboldt et un poids lourd est l'accident le plus important qu'a connu le service ambulancier aérien STARS, en Saskatchewan, selon un de ses employés. Luc Duval, qui n'était pas de service le soir de l'accident du 6 avril, raconte ce que vivent ses collègues, lors d'événements tragiques du genre.

« Conserver son sang-froid pour prendre les bonnes décisions », c’est ce qu'il a fallu faire pour répondre à l’accident, explique Luc Duval.

D'après lui, les hélicoptères-ambulances ont transporté quatre blessés dans un état critique de Nipawin à un hôpital de Saskatoon.

Même s'il ne travaillait pas le soir du drame, Luc Duval soutient qu’il est difficile de ne pas encore penser à cette tragédie

On est une très petite famille. Je pense que c’est dur pour les gars [ambulanciers] de Saskatoon et de Regina.

Luc Duval, ambulancier à Saskatoon, STARS

M. Duval souligne que le métier d’ambulancier est un travail stressant qui nécessite une bonne gestion de soi : « Quand tu reçois un appel comme cela [celui des Broncos], ton adrénaline grimpe beaucoup, mais il faut que tu continues à garder ton sang-froid. »

Il déclare que même si les équipes d’intervention sont bien entraînées, une telle tragédie a forcément un impact psychologique pour les ambulanciers.

Selon lui, il est impossible d’être préparé mentalement à la « violence » des images d'un pareil accident, si ce n'est qu'avec l'expérience.

Quelques jours après, quand tout le stress redescend, tu commences à réaliser ce que tu as vu et ce que tu as vécu, c'est ce qui est souvent très difficile.

Luc Duval, ambulancier à Saskatoon, STARS

« On se demande souvent si l'on aurait pu faire quelque chose de différent qui aurait changé quelque chose ou sauver une vie », confie-t-il.

Il explique que dans ce genre de situation, il existe une entraide et écoute mutuelle entre collègues ayant vécu la même situation.

Avec les informations de Lise Ouangari.

Saskatchewan

Santé publique