•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver génère 30 M$ avec son impôt sur les maisons vides

Plusieurs maisons regroupées.

La taxe sur les maisons vides de Vancouver a été créée pour décourager les investisseurs immobiliers et les spéculateurs de laisser leurs maisons inoccupées.

Photo : Radio-Canada / Rafferty Baker

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'impôt sur les maisons vacantes à Vancouver devrait rapporter 30 millions de dollars supplémentaires pour l'année 2017, a indiqué le maire de la ville, Gregor Robertson.

Un texte d’Eva Uguen-Csenge

Environ 3300 propriétaires ont payé la taxe de 1 % sur la valeur de leur bien. Une maison a même généré 250 000 $ en impôts, tandis que la moyenne est de 9900 $ par logement.

« Ceux qui n’ont pas loué leur propriété et qui ont choisi de payer la taxe sur les maisons vides, je veux les remercier d’avoir contribué au financement du logement abordable à Vancouver », a déclaré M. Robertson.

Selon les données de la Ville, près de 8500 logements sont vides ou sous-utilisés à Vancouver.

Toutefois, 5200 des maisons vides ont pu être exemptées en raison de transfert de titres de propriété, de travaux importants, de règlements de syndicat de copropriaires, du décès du propriétaire ou parce qu'elles servaient au travail du propriétaire à Vancouver.

Les 183 000 propriétaires résidentiels avaient jusqu'au 2 février pour déclarer si leurs maisons étaient occupées ou non.

La mesure avait été approuvée par le conseil municipal, dans le but d'inciter les propriétaires à louer leurs maisons vacantes.

Cependant, le taux d'inoccupation de Vancouver n'a que légèrement augmenté pour atteindre 0,8 %, selon les données de 2017 de la Société canadienne d’hypothèques et de logement.

M. Robertson affirme que ce revenu servira à améliorer l'offre de logement abordable avec de nouveaux investissements dans les centres de refuges pour sans-abri et à offrir davantage d'aide aux locataires.

Vérifications pour des milliers de maisons

Le personnel de la Ville entreprend actuellement des vérifications sur des milliers de maisons pour en déterminer le statut.

Les propriétaires qui n’ont pas déclaré le statut de leur maison vacante seront sujets à une amende de 250 $ et une pénalité de retard de 5 %.

Quant à ceux qui ne soumettent pas de paiement avant le 31 décembre, l’impôt sur les maisons vides sera ajouté à leurs impôts fonciers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !