•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sondage sur le retour des Expos : l'administration Plante y voit « un appui fort » de la population

Des partisans foulent le terrain pour l'occasion.
Le dernier match des Expos de Montréal s'est joué le 29 septembre 2004 contre les Marlins de la Floride. Photo: Getty Images / Charles Laberge

Le responsable du développement économique au comité exécutif de la Ville de Montréal, Robert Beaudry, se réjouit de voir que trois Québécois sur cinq souhaitent toujours le retour du baseball majeur dans la métropole, presque 15 ans après le départ des Expos. Il rappelle toutefois que son administration n'investira pas un sou dans le projet sans avoir consulté sa population au préalable.

Lundi matin, un sondage de la firme Léger publié dans Le Devoir laissait entendre que 58 % des Québécois souhaitaient le retour d'une équipe de baseball à Montréal. Toutefois, une proportion similaire (58 %) rejetait aussi l'idée d'investir des fonds publics dans une telle aventure. Le sondage a été mené en ligne du 13 au 15 avril auprès de 1008 répondants. Un échantillon probabiliste de cette taille aurait une marge d’erreur de 3,1 % dans 19 cas sur 20.

Interpellé sur le sujet juste avant le début du conseil municipal, lundi, M. Beaudry s'est réjoui de ce qu'il considère comme « un appui fort de la population », soulignant que les amateurs étaient manifestement « nostalgiques » de l'époque des Expos.

Il a toutefois réitéré la promesse électorale de Projet Montréal selon laquelle l'administration ne financera pas le retour du baseball sans avoir soumis la question par référendum aux Montréalais.

On dit la même chose qu'on dit depuis le début, c'est-à-dire que c'est entre les mains des Montréalais si à un moment donné il y a un investissement de fonds publics.

Robert Beaudry, responsable du développement économique au comité exécutif

Le chef de l'opposition officielle, Lionel Perez, a de son côté souligné « les contradictions » de l'équipe de Valérie Plante, à qui il reproche d'avoir combattu le projet à l'époque où elle était dans l'opposition. Il l'accuse d'avoir changé son fusil d'épaule après avoir compris que les promoteurs n'avaient jamais demandé l'aide financière de la Ville de Montréal.

Lui-même membre de la précédente administration, le chef par intérim d'Ensemble Montréal dit ne pas voir de camouflet dans le fait que la large majorité des répondants au sondage ne souhaitent pas d'investissements publics dans le retour du baseball majeur à Montréal, précisant que l'ex-maire Denis Coderre et son entourage n'ont jamais fait de promesses à cet effet dans le passé.

Interrogé sur ce projet de retour du baseball majeur à Montréal, le premier ministre du Québec Philippe Couillard considère que ce n'est pas aux contribuables à mettre de l'argent sur la table, « certainement pas en premiers », a-t-il dit.

« Apparemment c'est payant d'avoir des équipes majeures de sports, de baseball? Il faudrait que ça soit payant pour tout le monde. [...] Je pense qu'il y a assez de ressources privées à Montréal pour soutenir ce projet-là », a mentionné le premier ministre.

Un projet encore embryonnaire

Le retour du baseball à Montréal est un projet actuellement défendu par les hommes d'affaires Stephen Bronfman et Mitch Garber. Ceux-ci ont rencontré la mairesse Plante au début du mois pour lui présenter leur projet. Aucune demande officielle d'appui financier n'a été présentée à la Ville de Montréal à cette occasion.

À sa sortie de cette réunion, Mme Plante s'était montrée ouverte au retour des Expos dans la métropole. Elle avait toutefois rappelé sa promesse selon laquelle la Ville de Montréal n'injectera pas de fonds publics dans l'aventure sans consulter sa population au préalable.

Les Expos de Montréal ont quitté la métropole il y a presque 15 ans. L'équipe a disputé son dernier match au stade olympique de Montréal le 29 septembre 2004.

Politique municipale

Politique