•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le site du gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard piraté

Un homme tape sur un clavier d'ordinateur.
Un homme tape sur un clavier d'ordinateur. Photo: Reuters / Kacper Pempel

Le site Internet du gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard a été la cible de pirates informatiques, lundi. Une demande de rançon était affichée sur la page d'accueil. Le site présente des brèches de sécurité, selon un expert en cybersécurité.

Un texte de Margaud Castadère

Tôt lundi matin, un écran rouge apparaissait sur la page d'accueil du site du gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard indiquant que les informations en avaient été cryptées. Un message, écrit dans un anglais approximatif, demandait une rançon au propriétaire du site.

La page en question a ensuite été retirée par le gouvernement de l'Île, qui y a inscrit un message indiquant que le site n'était pas disponible pour le moment.

Capture d'écran montrant la demande de rançon qui apparaissait sur le site du gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard, lundi matin.Une demande de rançon apparaissait sur le site du gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard, lundi matin. Photo : Gracieuseté

Le gouvernement a confirmé en après-midi qu'il s'agissait bel et bien d'une attaque informatique. Le site a été remis en état de marche en milieu d'après-midi, lundi, sans qu'une rançon ne soit payée.

Un site « peu fiable », selon un expert

Le site du gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard présente des problèmes de sécurité, selon l’expert en cybersécurité Steve Waterhouse.

Le site web présente une faiblesse de la sécurisation lorsqu’on veut communiquer avec ce site-là.

Steve Waterhouse, expert en cybersécurité

L’expert note une faille dans le système du site qui expliquerait sa vulnérabilité. Selon lui, les modalités de sécurité de ce site sont considérées comme « fautives » et n’ont pas été mises à jour pour résister à ce genre d’attaques.

La faute est documentée et présente sur Internet depuis quelques mois. Je trouve ça très surprenant que le site web n’a pas été corrigé.

Steve Waterhouse, expert en cybersécurité

En septembre dernier, un des comptes de messagerie électronique du gouvernement de la province insulaire avait été piraté. Un courriel d'hameçonnage avait alors été envoyé à quelque 94 000 abonnés d'une infolettre de la province.

Pas d’inquiétude pour les renseignements des citoyens

L’ancien officier de sécurité informatique au ministère de la Défense nationale parle d’une mouvance mondiale de tentatives d’hameçonnage et d’envoi massif de courriels. « Plusieurs sites internationaux qui se sont fait avoir dans les dernières années », relate-t-il.

« Mais dans ce cas ici, ce n’est pas pour faire de la subtilisation d’information, mais bien de demander une rançon en rendant inutilisable le site web du gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard », affirme-t-il. Le gouvernement de l'Île a lui aussi confirmé qu'aucun renseignement d'usagers n'a été compromis.

Malgré tout, Steve Waterhouse ne cache pas son inquiétude par rapport à un tel piratage.

De voir un site du gouvernement se faire prendre de cette manière, ça dénote que quelque chose n’a pas été fait pour protéger ce moyen d’information officiel.

Steve Waterhouse, expert en cybersécurité

Selon lui, il y aurait dû y avoir « une meilleure sécurisation de cette pièce d’infrastructure essentielle qui est un site du gouvernement ».

Île-du-Prince-Édouard

Informatique