•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les maires de la couronne nord demandent des mesures pour réduire la congestion

Les explications de Jean-Sébastien Cloutier.
Radio-Canada

Dix-huit élus de Laval, de Terrebonne et des Basses-Laurentides demandent à Québec de mettre en place des mesures pour réduire la congestion routière qui empoisonne la vie des habitants de leur région.

Ils se sont réunis lundi à l'occasion d'un forum sur la mobilité et le transport en commun.

Parmi les solutions évoquées lors de cette rencontre, on trouve :

  • la création de voies réservées au transport en commun;
  • le prolongement de l’autoroute 13 jusqu’à l’autoroute 50;
  • l'ajout de quatre stations sur la ligne Deux-Montagnes du futur Réseau express métropolitain (REM);
  • l'ajout de trois stations sur la ligne orange du métro, à partir de la station Côte-Vertu.

Le maire de Laval, Marc Demers, fait notamment remarquer qu’une voie réservée pourrait être créée sur la voie centrale de l’autoroute 15.

On veut surtout une vision globale de stratégie du transport en commun.

Marc Demers, maire de Laval

Le gouvernement du Québec a confirmé qu'il investira dans un bureau de projet qui étudiera la réalisation d'un réseau de transport collectif intégré Laval–Basses-Laurentides.

« C'est un projet ambitieux qu'ils ont mis sur la table, par exemple de prolonger la ligne de métro, mais c'est un projet qui vaut la peine d'être étudié », a affirmé le ministre des Transports, André Fortin.

De son côté, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, veut faire de la mobilité durable un enjeu de la prochaine élection.

« Notre gouvernement va s’engager dans un deuxième mandat à travailler activement à régler le problème de la congestion de la couronne nord », a-t-il promis lundi.

Des bouchons en augmentation

Les données qui ont été présentées aux élus en matinée révèlent que, chaque année, 50 millions d’heures sont perdues dans des véhicules pris dans des bouchons de circulation sur la Rive-Nord.

Les coûts liés à cette congestion sont passés de 580 millions de dollars par année il y a 10 ans à 1,3 milliard de dollars cette année. On prévoit qu’ils atteindront 1,5 milliard en 2021.

Radio-Canada avait obtenu la semaine dernière les grandes lignes d’une étude sur le temps perdu en raison de la congestion au nord de Montréal. On y apprenait que, depuis 2014, le nombre d’heures perdues dans les bouchons du soir a augmenté de 107 % dans ce secteur.

Les auteurs de l’étude prévoient une augmentation de 5 % du volume d’automobiles d’ici 2021, ce qui entraînerait une hausse moyenne de 38 % des retards causés par la congestion. Hors des heures de pointe, cette hausse serait de 146 %.

Vendredi, le premier ministre Couillard a annoncé le prolongement de l’autoroute 19 entre Laval et Bois-des-Filion, un projet qui était dans les cartons depuis 40 ans.

Avec des informations de Jean-Sébastien Cloutier et de Marc Verreault

Politique municipale

Société