•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs projets au four pour l'île d'Anticosti

Rue du Cap blanc, à Port-Menier

Rue du Cap blanc, à Port-Menier

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Depuis le début de 2018, l'île d'Anticosti a pu puiser 720 000 $ dans les subventions de Québec pour mettre en route ses projets d'avenir. Cependant, le maire de l'île dit avoir encore faim pour un chantier de 4 millions de dollars.

Un texte de Jean-Louis Bordeleau

Parmi les montants reçus, 250 000 $ iront à l'aménagement de la première section du sentier pédestre de 575 km destiné à faire le tour de l'île.

« C'est un projet de cinq ans [...] On est allé chercher le financement pour la première partie, les 150 premiers kilomètres », se réjouit le maire d'Anticosti, John Pineault.

Anticosti a aussi obtenu 400 000 $ pour poursuivre sa démarche afin de faire inscrire l'île sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. « C'est un dossier où l'on doit engager beaucoup de gens professionnels, des scientifiques », précise John Pineault.

John Pineault dans le studio de l'émission Boréale 138Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

John Pineault, le maire de la municipalité de l'île d'Anticosti

Photo : Radio-Canada / Audrey Beauchemin

C'est un dossier qui est compliqué, qui est très, très pointu. C'est quelque chose de très intéressant.

John Pineault, maire d'Anticosti

Plus encore

Le maire d'Anticosti espère encore davantage. Il réclame le feu vert du gouvernement pour la construction d'une usine de filtration d'eau, un projet de 4 millions de dollars, payé à 85 % par Québec.

« Le terrain d'Anticosti est très fracturé : c'est de la pierre calcaire. On a du ruissellement dans nos puits artésiens et c'est impossible de l'arrêter. On se retrouve avec une eau qui n'est pas de meilleure qualité que si tu vas puiser de l'eau dans un lac », explique-t-il.

On a passé à travers toutes les étapes et là on est rendu au financement.

John Pineault, maire d'Anticosti

Il rappelle qu'Anticosti réclame la réalisation d'une usine de filtration d'eau depuis une douzaine d'années.

Côte-Nord

Politique municipale