•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Meute de plus en plus populaire dans la région

Le logo de La Meute
Le logo de La Meute Photo: La Meute
Radio-Canada

La Meute attire de plus en plus en Mauricie et au Centre-du-Québec. Au cours des six derniers mois, une centaine de membres se sont ajoutés au groupe identitaire.

En novembre, La Meute comptait près de 270 membres. Aujourd'hui, ils sont plus de 400. Une nouvelle section locale a d'ailleurs été créée spécifiquement pour le Centre-du-Québec.

Selon la cheffe de La Meute en Mauricie, Johanne Beaulieu, le groupe est de moins en moins perçu comme étant raciste et ses revendications sont bonnes.

Une femme blonde répond aux questions de la journaliste.Johanne Beaulieu, cheffe de La Meute en Mauricie. Photo : Radio-Canada

Je crois que les gens croient plus en la cause et nous voient d'un bon oeil.

Johanne Beaulieu, cheffe de La Meute en Mauricie.

Réunis par les accommodements religieux

Mme Beaulieu prétend que de nouveaux membres s’ajoutent lors de débats entourant les accommodements.

Elle affirme que ce fût notamment le cas lors de la récente sortie du maire de Louiseville, Yvon Deshaies, au sujet de l’étudiante en technique policière qui souhaite porter un hidjab dans le cadre de ses éventuelles fonctions.

Favorisés par le contexte politique

Sociologue de l'Université du Québec à Montréal, Maryse Potvin croit que le contexte politique actuel favorise ces groupes.

Une femme aux cheveux bruns répond aux questions de la journalisteMaryse Potvin, sociologue de l'Université du Québec à Montréal. Photo : Radio-Canada

« Les partis politiques n'ont pas de réponses et la situation d'ambivalence du statut du Québec favorise la montée de groupuscules qui veulent s'approprier ces enjeux dans le débat public, raconte Mme Potvin [...] Il y a plusieurs enjeux de rapports de pouvoirs internationaux, de leaders autoritaires un peu à la Trump et aux partis d'extrême droite comme on voit en Europe. Ça favorise la ligne dure, si on veut, la présence de ces groupes-là. »

En cette année d'élections, La Meute en Mauricie souhaite tenir plusieurs activités de recrutement cet été. Le groupe souhaite ainsi devenir un acteur dans le débat public.

D’après le reportage de Catherine Bouchard

Mauricie et Centre du Québec

Société