•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'actualité qui a marqué le week-end

Radio-Canada

Le congrès du Parti libéral du Canada (PLC) est assombri par des allégations au sujet de l'un de ses députés; une ministre québécoise demande à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse d'enquêter sur la mort de Rosalie Gagnon; un nouvel attentat fait des dizaines de morts en Afghanistan. Petit résumé de l'actualité que vous avez peut-être manquée cette fin de semaine.


Un congrès politique assombri par des allégations d'inconduite sexuelle

Justin Trudeau donne un discours au centre des congrès de Halifax, samedi. Le premier ministre Justin Trudeau a défendu le bilan de son gouvernement lors du congrès national des libéraux à Halifax. Photo : La Presse canadienne / Darren Calabrese

Des assertions d'agression sexuelle visent le député Francis Drouin à la suite d'un incident qui aurait eu lieu tôt samedi matin à Halifax. C'est dans cette ville que se tenait le congrès national du PLC, au cours duquel Justin Trudeau a envoyé ses premières flèches, notamment contre Andrew Scheer, en prévision de l'élection de 2019. De la décriminalisation des drogues en passant par le revenu minimum garanti ou encore la légalisation de la prostitution entre adultes consentants, les militants y ont d'autre part adopté une série de priorités à gauche.


Mort de Rosalie Gagnon : la ministre Charlebois réclame une enquête

La ministre Lucie CharleboisLa ministre Lucie Charlebois Photo : Radio-Canada

La ministre Lucie Charlebois a demandé à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse de faire enquête sur la mort de la petite Rosalie Gagnon, quelques jours après que son corps eut été retrouvé dans le secteur de Charlesbourg, à Québec. La ministre déléguée à la Protection de la jeunesse souhaite savoir « si tous les services adéquats » ont été offerts dans cette affaire.


Trisomie : premier financement public à grande échelle pour un test d’ADN

Les tests d'ADN fœtaux pourraient permettre de réduire plus de 90 % des amniocentèses destinées à diagnostiquer un fœtus avec une trisomie.Les tests d'ADN fœtaux pourraient permettre de réduire plus de 90 % des amniocentèses destinées à diagnostiquer un fœtus avec une trisomie. Photo : iStock

Une décision du ministère de la Santé pourrait réduire considérablement le nombre d'amniocentèses, une procédure risquée pour les femmes enceintes. Radio-Canada a appris que Québec irait de l'avant avec le financement public d'un test d'ADN visant à dépister les trisomies 13, 18 et 21. Le gouvernement se défend toutefois d'ouvrir la porte à des pratiques eugéniques.


La confrontation avec la Russie au menu d'une réunion des ministres du G7

Les drapeaux des membres du G7Les drapeaux des membres du G7 Photo : Getty Images / KARL-JOSEF HILDENBRAND

Les ministres des Affaires étrangères du G7 sont réunis dimanche et lundi à Toronto, en prévision du Sommet du G7 de juin prochain, pour confirmer leur front uni face à la Russie et sonder les États-Unis avant des échéances cruciales sur l'Iran et la Corée du Nord. Cette rencontre sera suivie d'une réunion des ministres de l'Intérieur et de la Sécurité, lundi et mardi, sur le même thème : « Construire un monde plus pacifique et plus sûr ».


Une soixantaine de personnes tuées dans un attentat en Afghanistan

Un attentat-suicide a visé un centre d'enregistrement pour les élections législatives, à Kaboul, en AfghanistanUn attentat-suicide a visé un centre d'enregistrement pour les élections législatives, à Kaboul, en Afghanistan Photo : The Associated Press / Rahmat Gul

Près de 60 civils, chiites pour la plupart, ont été tués et 120 autres ont été blessés dimanche à Kaboul, dans un attentat-suicide visant un centre électoral. Cette attaque, revendiquée par le groupe armé État islamique (EI), confirme les risques de violences occasionnés par le scrutin législatif prévu en octobre prochain.


Des dizaines de cadavres découverts dans un charnier en Syrie

Des travailleurs creusent le sol à travers les ruines à Raqa le 18 avril 2018. Des travailleurs creusent le sol à travers les ruines à Raqa le 18 avril 2018. Photo : Reuters / Aboud Hamam

On a appris samedi que des dizaines de cadavres, des djihadistes, mais aussi des civils, avaient été retrouvés quelques jours avant dans une fosse commune à Raqqa, ex-bastion en Syrie de l'EI. Le charnier contiendrait de 150 à 200 dépouilles. Par ailleurs, l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a annoncé que ses experts avaient prélevé des échantillons dans la ville syrienne de Douma, théâtre le 7 avril d'une attaque chimique présumée qui aurait fait au moins 40 morts.


Bonne semaine!

Société